l’essentiel
Il est des virages professionnels étonnants et d’Aude Bellahsene passés du journalisme parisien à l’agriculture biologique près de Lannmezan, est de ceux-là.

Derrière sont des stands colorés aux étiquettes qui attirent le regard sur les légumineuses, fleurs et plantes proposées par cette jeune agricultrice bio, se cache une histoire pas commune même si, au fond, elle présente une certaine logique. Aude Bellahsene, le sourire aux lèvres est visiblement heureux, malgré un temps très incertain ce mercredi au marché de Lannemezan, d’avoir trouvé sa voie après quelques années passées en région parisienne où elle exerçait la profession de journaliste au sein du quotidien Li bération. Une expérience enrichissante et qui l’a sans doute poussé dans sa nouvelle activité puisque l’environnement et sa protection est le fil conducteur qui l’a mené à créer « Le jardin de Baya »: « J’ai grandi à Montpellier et à Libé , j’avais une rubrique ou il était question d’environnement. Je bossais sur le changement climatique et la pollution liée aux pesticides et j’ai trouvé que le coeur de la solution, c’était l’agriculture et je savais que je voulais retourner dans le Sud et j’ai donc quitté Libé en 2021, J’ai réussi mon BPREA d’agroécologie et maraîchage bio de l’école du Breuil

Une décision qu’elle ne regrette pas et un démarrage qui l’a réconfortée dans son choix : « Je suis actuellement en essai spatial, c’est-à-dire qu’une ferme met à disposition une parcelle et un peu de matériel So que je puisse tester mon activité pendant deux ans, le temps de trouver, moi-même, une ferme. C’est aussi un partenariat avec le PETR du Pays de Comminges ». C’est donc au cœur de la ferme du Comminges, à Huos, près de Montréjeau, que la jeune femme cultive ses courgettes, des fleurs de courgette, des haricots verts, des concombres, des oignons, des radis, des herbes aromatiques et des plantes de camomille, œillets ou encore bourrache. Des jus de pommes, pomme/kiwis et pétillant de pomme en direct de la ferme qui l’héberge. Ils sont petit coin de paradis, elle l’a baptisée « Le Jardin de Baya », sont deuxième prénom et elle y pratique la vente directe et cultive ses légumes selon la méthode du maraîchage sur sol vivant : « Cela consiste à ne pas travailler la terre , la couverture, and mettre des matières organiques, rien que du naturel pour arriver à une agriculture biologique pour des produits frais et locaux.Pour préserver les sols et la santé de mes clients, je travaille manuellement, en bio et sans travail du sol , en m’inspirant fortement des pratiques du réseau « Maraîchage sol vivant » et de la permaculture. Je fais aussi (presque) tous mes plantes moi-même ». Son activité de journaliste n’a fait que conforter sa vision des choses : « Cette activité, à mon sens, se trouve au cœur des principaux changements nécessaires pour faire face à l’effondrement ».

Les clients peuvent également compter sur Aude pour leur donner toutes les astuces pour consommer les légumineuses ainsi cultivées et profiter de leurs vertus et même expliquer les vertus des plantes qu’elle propose à la vente par exemple, la bourrache : « Les feuilles et les fleurs elles sont comestibles, ça a un goût marin, c’est étonnant. On peut aussi faire sécher et en faire des tisanes. En plus, les abeilles et les bourdons adorent ces fleurs ».

La protection de l’environnement est visiblement une affaire de famille puisque sur son étal, Aude propose aussi le petit fascicule écrit par sa maman, Zohra sur la « Cueillette de plantes et fruits sauvages comestibles en Méditerranée ». Le Jardin de Baya peut également être vendu directement au 0783079116 ou via le site dédié : « Je propose aussi des paniers hebdomadaires sans engagement ».

Une visite s’impose sur le site pour y découvrir aussi les projets d’Aude, notamment la construction d’un séchoir pour pouvoir faire des tisanes ainsi que la manière de lui donner un coup de pouce. Une belle reconversion qui n’a pas éloigné ses clients déjà fidèles..

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *