Salut à tous, c’est Béatrice. Ci-après, nous allons débattre de sujet passionnant. Mettez votre ceinture, c’est parti :

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, en a profité ce matin, lors de son deuxième discours sur l’état de l’Union européenne, pour évoquer le secteur automobile, outre les avancées de la vaccination et la situation en Afghanistan.

Bien sûr, von der Leyen ne pouvait pas laisser passer l’occasion d’évoquer la crise provoquée par la pénurie mondiale de puces, qui touche diverses industries, mais surtout l’industrie automobile.

Pour éviter qu’une situation similaire ne se reproduise à l’avenir, le président a promis une nouvelle loi européenne sur les puces. L’objectif est de créer « un écosystème européen de semi-conducteurs de premier plan, y compris la fabrication », pour sécuriser l’approvisionnement et développer le marché technologique européen.

Peu de détails ont été révélés pour le moment, mais von der Leyen a déclaré son intention de « réunir nos capacités de recherche, de conception et de test de classe mondiale ». En outre, les États membres sont invités à « coordonner les investissements européens et nationaux tout au long de la chaîne de valeur ».

Ce qui pousse le Vieux Continent à passer à l’action, c’est la grande dépendance actuelle vis-à-vis des puces de dernière génération qui sont fabriquées en Asie. Selon le président, nous devons faire attention à cette question car « il s’agit d’une question de souveraineté technologique ».

Et c’est que les semi-conducteurs sont présents dans toute la technologie qui nous entoure, puisque selon le président, « ils font tout fonctionner ».

Et pas seulement des voitures ; Aussi les téléphones portables, les ordinateurs, les avions, les trains, les usines à la pointe de la technologie … et tout ce à quoi vous pouvez penser qui nécessite une pièce électronique.

Le président de la Commission européenne a ensuite promis « des voitures plus intelligentes et des avions plus verts », félicitant l’Allemagne pour ses réalisations au cours du premier semestre, au cours desquelles les immatriculations de voitures électriques ont dépassé celles des modèles diesel.

C’est la fin pour aujourd’hui, rendez-vous pour un prochain examen de ce qui nous passionne. N’hésitez pas à liker 😛 cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *