l’essentiel
Le 17 septembre, pour la dernière journée de Ligue 1, le Toulouse FC s’est incliné 2-1 face aux Dogues lillois. qui a brillé ? Qui est planté ? La Dépêche du Midi trie le cahier.

DUPE (5/10). Au chômage technique, le vice-capitaine toulousain. Sur les deux buts encaissés, à bout-portant, il ne peut en effet rien : lucarne opposée (1-0, 5e) et volée fouettée (2-1, 53e).

DESLER (4.5). Moins en vue qui sont pendants à gauche. Soulager une reprise, peu académique certes, obligeant le gardien des Dogues à repousser en corner (20). Mais oui, le Scandinave a du mal dans les duels. j’ai remplacé la paire Keben (82et). Passer un hasard.

ROUAULT (5.5). Monsieur Propre, comme souvent. À l’image de son intervention, debout, au-devant du feu-follet Ounas (10).

NICOLAISEN (5). Malheureux sur l’ouverture du score, le roc danois, puisque le buteur bénéficie d’un double contre favorable (5e). « Bougé » de Lucas Chevalier dans la foulée (22). Plus serein après le repos.

QUOTIDIEN (5). Il continue de s’installer dans la défense à 5 concoctée par Philippe Montanier. Mystifié par un petit-pont de Bamba au coeur de la première période, il va prendre sa revanche à l’heure de jeu en sauvant son camp contre ce même Bamba (59).

SYLLA (5). Super actif. C’était Issiaga « Desler » Sylla dans le Nord ! Deux bémols : le Guinéen n’a pas été récompensé de ses efforts ; ce Diable d’Adam Ounas était dans sa zone… J’ai remplacé par BIRMANCEVIC (75et).

ABOUKHLAL (6). Assurément l’attaquant du Tef le plus remuant, le plus menaçant également. Trois situations notables : première frappe non cadrée (19), tir trop écrasé dans la niche de Chevalier (34), tentative enlevée par la semelle d’Ismaily (37). Je n’ai jamais abandonné.

VILLES (5). Du pain sur la planche avec la sangsue Benjamin André au cœur du terrain. Le Néerlandas ne s’est pas échappé comme dirait l’autre. Sauve, entre autres, une balle de but dans les pieds d’Ounas pleine surface de vérité (42).

VAN DEN BOOMEN (5,5). Dans le ton de suite lorsqu’il arme du droit dès la 36et deuxième! D’aucunes transversales réussies, du jeu court simple : VdB monte en régime.

CHAÏBI (6.5). Une talonnade judicieuse (24), un centre du gauche vicieux (27) avant un joli mais lunette du Losc (1-1, 48e). Étonnant, le Pitchoun.

DALLINGA (5). A beaucoup décroché, été peu payé de sa débauche. Plus il ouvre sont compteur passe « dé » sur l’égalisation au retour des vestiaires. j’ai remplacé la paire ONAIWU (75et).

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.