l’essentiel
En début de semaine, certains automobilistes ont été surpris de découvrir une pénurie de carburants dans certaines stations Total. en cause? Une remise 50 centimes chez les pompistes de la marque.

Après ce week-end, certaines stations Total tirent la langue. Les pompes sont des prises d’assaut et les livraisons effectuées à peine à suivre le rythme. Rupture de carburant au Passage d’Agen annoncée sur des groupes d’automobilistes sur les réseaux sociaux, à Boé pas d’autre carburant que l’éthanol…
en cause? La fameuse « double ristourne ». Le 1er septembre, la remise du carburant de 18 centimes mise en place par le gouvernement et qui est passée à 30 centimes dès jeudi. Cette baisse s’est accompagnée, dans les stations TotalEnergie, d’une réduction supplémentaire de 20 centimes que les fait passer en dessous des prix des stations de grande distribution. Une chute du prix de 50 centimes que les automobilistes n’ont pas ratée… Quitte à devoir faire la queue devant les stations.

« Si ça continue, ça va être compliqué »

Du côté de Colayrac Saint-Cirq, si votre carburant a bien été livré au matin de ce lundi 5 septembre, la station ne désemplit pas. « C’est la folie », nous expliquons-t-on. « Si ça continue, ça va être compliqué parce que ça ne s’arrête pas ! Heureusement que j’ai eu une livraison ce matin. » A Pont-de-Casse, après avoir manqué de carburant ce samedi, la livraison a pu remettre les compteurs à zéro…Mais pour combien de temps ?
Même son de cloche à Foulayronnes, qui assiste à une livraison dès ce mardi 6 septembre. « On a déjà été livrés vendredi », a expliqué le responsable de la station. « Mais dans la nuit de vendredi à samedi, avec les pompes en 24 heures sur 24, on a vu qu’on avait eu beaucoup de monde. » Tellement bien que la station doit arrêter ses pompes en libre-service pour tenir jusqu’à la prochaine livraison. « Là, nous n’avons plus de diesel. Depuis que nous avons ouvert à 7 heures, ça ne s’arrête pas. »

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.