l’essentiel
Les secours n’avaient rien pu faire en décembre 2012 sur les lieux du drame.

Salarié d’une entreprise de miroiterie de Bon-Encontre affiliée à un groupe international, Jean est impliqué le 6 décembre 2012 dans l’intérieur d’une machine à couper le verre. Les secours l’ont extrait mort. Sa tête a été arrachée en partie.

Près de dix ans après, l’entreprise de Bon-Encontre et le fournisseur du matériel ont été convoqués en mai dernier à la barre du tribunal correctionnel d’Agen pour y répondre d’homicide involontaire. Le dossier est judiciaire et technique aussi, et les magistrats laissaient un mois pour rendre leur délibéré.

Ils ont suivi les réquisitions du ministère public condamnant ce vendredi à 15 000 € d’amende le miroitier, à 50 000 € la société allemande qu’un fourni le matériel. 15 000 € pour les parties civiles. L’entreprise de Bon-Encontre et le fournisseur de l’équipement sont reconnus coupables d’homicide involontaire en première instance. Ils peuvent faire appel de la décision.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.