l’essentiel
William Christie est à l’art baroque ce qu’Elvis Presley est au rock. C’est la tête d’affiche du festival ClassiCahors qu’innove cette année avec deux nouveaux lieux de concerts. Détail de la programmation.

ClassiCahors continue de jouer dans la cour des grands festivals d’Occitanie et prend même du gallon en déroulant son tapis rouge, du 20 juillet au 3 août, à des artistes mondialement connus dans leur spécialité. Celui qui ouvre le bal du festival n’est autre que le roi du baroque, l’Américain William Christie fondateur des Arts Florissants.

Il aura lieu à l’église du Sacré-Cœur de Cahors le 20 juillet et partagera la scène avec le violoniste Théotime Langlois de Swarte. « Ce son deux artistes de très haut niveau. La réputation de William Christie fait le tour du monde. Il accomplit les salles partout où il passe. Par contre je dirai que c’est la véritable tête d’affiche du festival » estime Sonia Sempere, directrice du festival qui a concocté un somptueux programme, avec Emmanuel Pélaprat, directeur artistique du festival.

Rappelons que ce dernier a été nommé «Expert spécifique» pour le patrimoine des harmoniums par le ministère de la Culture en avril 2019. Un homme et une femme à la tête d’un festival dont la programmation, cette année, justifie la volonté de Je vais prendre une nouvelle ampleur.

La Rêveuse pour une soirée… de rêve

« Les réservations ont bien commencé. Chaque date est un temps fort »Considère Sonia Sempere car, outre the venue of William Christie who distillera ses subtil notes au clavecin, cette épicurienne de la musique peut s’enorgueillir d’enrichir le menu de ClassiCahors avec l’Ensemble La Rêveuse, le samedi 23 juillet, à 21 heures.

La soprano Eugénie Lefèbvre, Olivier Riehl (traverso), Florence Bolton (basse de viole et pardessus de viole) et Benjamin Perrot (théorbe et guitare baroque) ont enchanté le public de l’église du Sacré-Cœur de Cahors.

Le Choeur de l’armée française dans la cour de la préfecture

Autre temps fort de cet événement du mois de juillet : le concert du Quatuor à cordes Dutilleux le dimanche 24 juillet à 21 heures, à l’auditorium de Cahors, pour un programme en fa majeur (Ravel) et en sol majeur (Schubert).

Les mélomanes s’en délectent d’avance et sont également impatients de retrouver l’Orchestre national du Capitole de Toulouse le lundi 25 juillet, à 21h, à la Salle de La Prade à Pradines.

L’orchestre national du Capitole de Toulouse très attendu le 25 juillet, salle de La Prade à Pradines
Photo Patrice Nin

La Prade est devenue un nouveau lieu de concert pour ClassiCahors, tout comme la cour de la préfecture que ouvrira ses grilles, vendredi 29 juillet, au Chœur de l’armée française à 21 heures, tandis que le choeur et l’orchestre du festival, Directed de Michel Piquemal, le dimanche 31 juillet à l’église Saint-Barthélémy de Cahors.

Le Choeur de l'armée française : une formation de haut niveau programmée le 29 juillet à Cahors.

Le Choeur de l’armée française : une formation de haut niveau programmée le 29 juillet à Cahors.
Photo David Mendibouré

Airs espagnols le lundi 1er août grâce au duo Agua e Vinho (guitares), à 21h, au château Pech de Jammes à Flaujac-Poujols.

Au final, Laurent Cabasso vous remerciera d’avoir publié son récital de piano le 3 août à 21h dans la cour de l’archidiaconé à Cahors. Une soirée de clôture en apothéose avec Bach et Schubert sous les doigts de Cabasso.

Pour les contacts et réservations : https://classicahors.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.