l’essentiel
Un milieu créatif et un dribbleur excentré : ce sont les deux seuls nouveaux visages du Tef. À découvrir ce lundi 3 juillet au Stadium alors que la rentrée des classes a sonné et que, dans l’autre sens, pas moins de neuf joueurs ont déjà fait leurs valises ! Yes, à Dupé et aux trois Flamands, on ajoute Healey et Tsingaras en fin de contrat, le prêt de Birmancevic, les transferts définitifs de Sanna et Rapnouil…

Base de table. Ou pas loin. S’il y a une fiction football peu à l’aune de la saison qui s’ouvre – la seconde en L1, la quatrième sous l’ère RedBird et, ainsi, pavillon américain –, précisément 72,72% de l’équipe type du TFC 2022- 2023 pourrait manquer à l’appel début septembre quand la marche d’été fera référence !

A lire aussi :
TFC : C’est la reprise, pourquoi Toulouse a-t-il retrouvé ses débuts dans un nouveau cycle ?

Autrement chiffré : 8 titulaires sur 11 préférer de prendre, par choix personnel ou volonté présidentielle, la poudre d’escampette. Du gardien Max’ Dupé, non-prolongé, comme du Pitchoun Rouault – « son contrat expire dans un an, donc il se prolonge ou en le vend » dixit Président Comolli. À une ligne offensive Aboukhlal-Chaïbi (deux cibles « attaquées », poursuit le patron des Violets) complétée par Ratao qui, lui, bénéficie du bon de sortie. En passant par le trio flamand de l’entrejeu, également en fin de contrat et parti sous d’autres cieux [Spierings chez les Sang et Or, van den Boomen à l’Ajax, Dejaegere qui ne s’est pas encore décidé]. Le grand-huit, CQFD.

A lire aussi :
TFC : entamez soulagé, mois de décembre corset et dernière ligne droite, découvrez le calendrier complet du Toulouse FC

Second deux arrivages pour l’instant

Un tel passage en revue des troupes fait froid dans le dos aux supporters; qui, en trepartie, n’ont pas vu débarquer sur l’île du Ramier depuis l’ouverture des soldes en date du 1euh juin que deux éléments. En l’espèce, le milieu ofensif espagnol de Mirandés César Gelabert et l’ailier Néerlando-guinéen en provenance de Nimègue Ibrahim Cissoko. Deux renforts inconnus au bataillon pour le grand public, puisqu’évoluant dans une division inférieure (D2 pour Gelabert) ou un championnat non majeur (HOLL pour Cissoko). Mais, justement, collant parfaitement au profil de la cellule recrutement téféciste. Laquelle, avouons-le sans détour, n’a pour l’heure pas connu beaucoup de déchet en six mercatos révolus – en dehors de celui sautant aux yeux qui se nomme Veljko Birmancevic : 1 seul petit but (encore, en Coupe de France) contre plus 4 M€ de transfert…

A lire aussi :
Mercato TFC : le milieu ofensif Farès Chaïbi en route vers la Bundesliga ?

Êtes-vous un ancien partenaire de Suazo ?

Brièvement, tout ça pour révéler une évidence : les prochains joueurs ralliant les Violets n’auront pas de nom ni de CV clinquants, d’où pas de prétention salariale. Quand bien même, selon nos informaciones, les dirigeants toulousains disposent d’une enveloppe financière conséquente. En tout cas, on ne change pas, là, une méthode qui marche. Moralité, les éventuels recours en présence – celui qui a abouti à la décision de l’UEFA quantifiant la participation du club à la Ligue Europa – seront découverts.

A lire aussi :
TFC : Le club toulousain sera-t-il autorisé à jouer la Ligue Europa ? Animation décisive le lundi avant l’UEFA

Aussi, les rumeurs qui circulent deviennent réalités. Au poste de gardien sont sortis du chapeau le Chilien Brayan Cortés de Colo-Colo (comme… Suazo) et l’Italien en fin de bail à Bologne (donc gratuit) Francesco Bardi.

A lire aussi :
TFC : grandes manœuvres et démissions en série avant l’audition UEFA pour la participation du club à la Ligue Europa

Deux objectifs expérimentés, au gabarit imposant (1m86 et 1m88), répondant au cahier des charges du conseil haut-garonnais.

A lire aussi :
TFC : le Pitchoun Sam Sanna quitte le Toulouse FC et s’engage pour trois ans avec Laval

Et un milieu des États…

Dans l’entrejeu, l’on parle de l’international vénézuélien (20 sél.) Cristian Casseres Jr. Le joueur des New York Red Bulls en MLS car en effet toutes les cases.

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *