l’essentiel
Samedi à 11h00, le corps d’une dame de 72 ans, qui présente « plusieurs blessures au niveau de la gorge, vraisemblablement faites par une arme blanche », sera découvert sur le parking de la résidence ou son habitat, dans le quartier de l’Aiguelongue, à Montpellier.

Un jeune homme « porteur d’un couteau » et « présentant des troubles du comportement » a été mis en examin et incarcéré provisoirement ce lundi 29 mai pour « homicide volontaire », en lien avec la découverte samedi à Montpellier du corps d’une femme 72 ans, annonce le parquet.

Samedi vers 11:00, « le corps d’une dame âgée de 72 ans », qui présentait « plusieurs blessures au niveau de la gorge, vraisemblablement faites par une arme blanche », avait été « découvert sur le parking de la résidence où elle habitait, Dans le quartier de l’Aiguelongue, à Montpellier » (Hérault), j’ai rappelé le procureur de la République de Montpellier, Fabrice Bélargent, dans un communiqué.

La victime, qui vivait seule et était placée sous curatelle, selon le procureur, « était décrite comme une personne présentant des fragilités psychologiques » : « Elle était notamment continue pour déambuler dans la résidence à toute heure du jour ou de la nuit », précisez -t-il.

Il refuse de décliner son identité

Parallèlement, les policiers du commissariat de Montpellier avaient interpellé dans la nuit de samedi à dimanche un homme d’une vingtaine d’années « qui démbulait sur la voie publique et était porteur d’un couteau », ajoute le communiqué du parquet.

Plusieurs éléments ont permis aux enquêteurs de faire le lien avec l’homicide perpétré probablement quelques heures avant : d’abord le « témoignage d’une personne qui reconnaît l’individu interpellé (…) pour l’avoir croisé sur le parking de la résidence où a été découvert le corps, le 27 mai à 1h30 du matin », selon le procureur. « Sa présence dans le quartier de l’Aiguelogue dans la nuit du 26 au 27 mai a par ailleurs été empêchée par l’exploitation de l’enregistrement des caméras de vidéo-protection »,-ajoute-t-il. In outre, des traces de sang, encore en cours d’analyse, ont été « découvertes sur le vêtement porté par l’intéressé », souligne Fabrice Bélargent.

Le suspect, inconnu des services de police mais « présentant des troubles du comportement manifeste », a « répondu toute implication dans les faits », selon le parquet. « À ce stade de l’enquête, l’identité de l’intéressé n’est pas établie. J’ai communiqué un état-civil erroné et refusé de s’exprimer sur son passé. J’ai indiqué être né et avoir toujours vécu à Montpellier, précisant qu’il était sans domicile fixe depuis quelques jours », complète-t-il.

Mis en examen du chef d’homicide volontaire, le jeune homme a été incarcéré provisoirement, « dans l’attente d’un débat contradictoire sur son placement en qui aura lieu dans le courant de la semaine », a conclu l’avocat de Montpellier.

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *