Les berlines « camperas » restent l’alternative idéale pour ceux qui recherchent une voiture parfaitement valide pour circuler aussi bien sur l’asphalte qu’en dehors, sans sacrifier le style, l’élégance et la praticité d’un Pause. Devant le succès d’Audi avec ses légendaires A6 Allroad et A4 Allroad, Mercedes a décidé de copier la formule pour eux ; d’abord avec la Classe E Tout-Terrain que nous vous présentions fin 2016, et maintenant, cinq ans plus tard, avec sa nouvelle voiture polyvalent: la Mercedes-Benz Classe C Break All-Terrain.

Comme son nom l’indique, il s’agit de la version « SUV » de la Mercedes-Benz Classe C Break.

La recette est, encore une fois, la même que dans le livre : prenons la variante familiale d’une berline, soulevons son châssis du sol et protégeons sa carrosserie dans les zones les plus vulnérables. Et c’est ainsi à partir du Mercedes-Benz Classe C Break, nous obtenons une Classe C Break tout-terrain prête pour la première. Et c’est juste ce que nous avons fait: Publiez-le sur les routes du centre d’essais Mercedes-Benz d’Immendingen (Allemagne) et sur les routes environnantes.

Une Classe C « familiale » prête à sortir de l’asphalte

Ses accessoires esthétiques lui donnent une image de veste à la fois réussie et élégante.

Les différences susmentionnées par rapport au modèle Estate ont « juste » pour conséquence une très légère croissance des dimensions. Les protections en plastique appliquées sur les pare-chocs et les passages de roues, ainsi que l’incorporation de roues de plus grand diamètre et l’allongement conséquent du débattement de la suspension, donnent lieu à des mesures de 4,76 mètres de long (+0,4 cm) par 1,84 m de large (+2,1 cm) et 1,49 m de haut (+4 cm). Le coffre conserve la même capacité de charge: depuis 490 litres avec les cinq sièges en cours d’utilisation jusqu’à 1 510 litres après avoir rabattu les trois dossiers des sièges arrière.

Autres éléments qui distinguent le C Estate All-Terrain sont sa calandre avec une seule lamelle perforée sur lamelles noires verticales, les moulures en aluminium brillant situées dans la zone inférieure des portes, les plaques de protection des pare-chocs avant et arrière – ce dernier avec les inévitables « faux échappements » – et, bien sûr, les dessins exclusifs des jantes en alliage. La série est équipée de pneus 225/55 / ​​​​R17, bien que d’autres modèles soient proposés en option dans les tailles 245/45 / R18 et 245/40 / R19.

Son habitacle est le même que l’on connaît déjà, avec l’incorporation dans ses écrans de menus spécifiques pour la conduite hors asphalte.

La cabine est de dimensions identiques et de conception pratiquement identique à tout autre modèle de Classe C. On peut choisir entre trois teintes dominantes (noir, beige et marron) et des finitions mates ou brillantes pour la planche de bord. Les écrans numériques sont ceux que l’on connaît déjà, mesurant jusqu’à 12,3 pouces pour le tableau de bord et 11,9 pouces pour la tablette centrale ; la différence est que le système d’infodivertissement MBUX comprend des informations et des graphiques spécifiques à la conduite hors routetels que l’inclinaison avant et latérale du véhicule et les indicateurs de carrossage avant et latéraux, ainsi que la localisation GPS et une boussole de style classique.

Les 204 ch de la C 200 essence lui confèrent de bonnes performances sur route.

La sélection de moteurs pour la Classe C tout-terrain est limitée à deux options quatre cylindres turbocompressés: d’une part, le essence C 200 avec 204 ch de puissance et 300 Nm de couple ; et de l’autre, le diesel C 220 d avec 200 ch et 440 nm. Les deux moteurs ont un Boîte automatique 9G-Tronic et ils sont intégrés dans un système hybride 48V léger, dont le minuscule moteur électrique délivre 15 kW de puissance supplémentaire pendant quelques secondes. Comme prévu, le C 200 et le C 220 d ils apportent de série le système de traction intégrale 4Matic; dans ce cas, une variante qui permet d’allouer jusqu’à 45 % de la poussée moteur au train avant.

Ce qu’aucun de ces modèles n’offre, même pas en supplément, est la possibilité d’incorporer amortissement adaptatif ni La technologie Airmatic de suspension pneumatique: les suspensions sont donc à réglage fixe, mais avec des débattements plus longs et des éléments élastiques à réglage plus doux que dans la Classe C « classique ».

Bon sur la route et bon en dehors

La variante All-Terrain est si possible plus confortable que les autres ; et en retour, quelque chose de moins « sportif ».

L’événement de présentation dynamique organisé en Allemagne par Mercedes-Benz nous a donné l’occasion (très brève) de conduire les deux variantes mécaniques de la nouvelle Classe C Tout-Terrain. Le premier que j’ai pu essayer était le C 200, avec laquelle la rare demi-heure de voyage par l’autoroute Cela m’a au moins servi à tirer quelques conclusions préliminaires.

Du moteur à essence de 1,5 litres et 204 ch je soulignerais sa capacité d’accélération plus que digne, sa poussée correcte à n’importe quelle vitesse et le bon tandem qu’il réalise avec la boîte de convertisseur de couple automatique, surtout au rythme de la circulation. Bien entendu, le niveau de bruit et de vibrations qui atteint la cabine -et là je ne suis pas d’accord avec ce que mon cher collègue Nestor Abarca a commenté dans son test de la nouvelle Mercedes-Benz Classe C 200- Il me semble quelque chose de plus élevé que prévu. En revanche, le comportement que j’attendais du châssis a été rempli. Si la Classe C est déjà une voiture de route et qu’elle a tendance à beaucoup filtrer la route, la plus grande douceur et l’allongement des suspensions du modèle All-Terrain soulignent l’orientation vers le confort de ce véhicule, dont la version « country » échange un point de dynamisme pour un autre de confort.

La facilité avec laquelle cette berline familiale peut se déplacer sur n’importe quelle route est surprenante.

Notre deuxième mini-test Conduire nous a permis de découvrir – et de profiter – de l’autre côté de la médaille. Au volant d’une C 220 d, on parcourrait un circuit tout-terrain peu exigeant mais plus que compromettant pour une berline classique.. Ici, nous avons pu vérifier la capacité de traction du système 4Matic, la tranquillité d’esprit qui vient d’avoir un débattement de suspension supplémentaire de 4 cm, l’importance des éléments élastiques étant suffisamment … élastiques, et l’avantage d’avoir un bon moteur et une bonne dotation électronique. Quant au premier, le diesel 2.0 de 200 ch dispose comme « arme secrète » d’un remarquable couple de 440 Nm disponible à partir de seulement 1 800 Nm, de sorte qu’il est facile de les trouver sans avoir besoin de le surrégiler. Ce que ce groupe motopropulseur manque de raffinement, il le compense par beaucoup de poussée à bas régime..

Passons à l’électronique, le C Estate All Terrain ajoute les modes spécifiques Offroad et Offroad + au sélecteur de programme de conduite Dynamic Select. Le premier, idéal pour rouler sur des pistes de faible difficulté et des routes avec du gravier ou un peu de sable, ajuste la réponse de l’accélérateur, le comportement du moteur et de la boîte de vitesses, et les performances du système de traction 4Matic aux circonstances du terrain pour assurer l’avance du véhicule. A défaut de l’avoir testé à fond, il m’a donné confiance en conduite à vitesse moyenne sur un terrain quelque peu accidenté.

L’électronique du véhicule comprend un programmateur de vitesse en côte pratique.

Pour sa part, Tout-terrain + mode, conçu pour affronter les passages difficiles et les pentes raides, intègre un sélecteur de vitesse de montée et de descente entièrement automatique sans avoir besoin d’intervenir sur les pédales de frein et d’accélérateur. je peux affirmer que fonctionne en toutes circonstances comme indiqué, quelle que soit la pente de la pente ; Et de la même manière je dois vous prévenir que, la première fois que vous l’utilisez, les deux ou trois secondes qu’il faut pour s’adapter à la vitesse programmée peuvent devenir très longues. La deuxième fois, vous verrez qu’il n’y avait rien à craindre.

Finalement: La Mercedes-Benz Classe C Break All-Terrain est une option aussi valable qu’un SUV – ou peut-être plus – pour devenir la seule voiture de la famillecar il offre à la fois presque tout le bien d’une berline (qualité de conduite, espace intérieur et coffre) et presque tout le bien d’un SUV (une transmission intégrale adaptée, de bonnes aides électroniques et une poussée moteur suffisante). Qui sait? Peut-être que la prochaine mode sera de laisser les SUV derrière nous…

Serait-ce le remplacement idéal d’un SUV ? Une question de goût… et une question d’essayer.

La seule chose que nous devons savoir, ce sont les prix pour le marché espagnol, qui seront de toute façon annoncés prochainement.. D’ici là, n’oubliez pas que sur autos.net, nous avons la plus grande offre de voitures, Mercedes inclus : vous avez ici toutes les Mercedes-Benz Classe C neuves à vendre sur autos.net, et ici toutes les Mercedes-Benz Classe C d’occasion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *