l’essentiel
Au CHU de Toulouse, après les secours du site de Purpan, celui de Rangueil a rejoint la grève. Par conséquent, les urgences vitales sont signalées comme étant accueillies du lundi 20 juin à 7 h et du mardi 21 juin à 7 h.

Pour le troisième lundi consécutif, une grève portée par les syndicats CGT et Sud mobilisent le personnel soignant des urgences adultes du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Toulouse. Après Purpan, le personnel de Rangueil rejoint le mouvement. En conséquence, la direction du CHU de Toulouse annonce que « à compter du lundi 20 juin à 7h et jusqu’au mardi 21 juin à 7h, les urgences adultes de l’hôpital de Purpan et de l’hôpital de Rangueil accueilleront uniquement les urgences vitales adressées par le SAMU (Allo 15), les urgences psychiatriques maintenues dans les consultations suivantes ». En Moyenne, les urgences adultes du CHU de Toulouse (Rangueil et Purpan) ont enregistré 400 passages par jour.

Au cours des semaines précédentes, les lundis 6 et 13 juin, la direction du CHU de Toulouse est prête à soigner une partie des urgences de Purpan et un système de régulation est disponible pour connaître les urgences vitales au CHU. La population qui y est invitée se présentera directement à l’hôpital pour contacter au préalable un médecin, l’un des autres services d’urgence des établissements privés ou encore le 15 (Samu 31). Ce dispositif est repris pour lundi 20 juin.

« Nous nous organisons et nous faisons tout pour qu’il y ait le moins de perte de chance por les patients », explique le professeur Sandrine Charpentier, chef du pôle urgences du CHU de Toulouse qui a constaté une « trois grosse activité liée au canicule vendredi et samedi (335 admissions vendredi, 415 samedi pour l’ensemble des deux sites ». « Les lundis précédents, en n’accueillant que les urgences vitales, nous devions trouver des solutions pour environ 250 patients. Là avec une grève aussi à Rangueil, c’est une centaine de potentiels en plus. Cela nécessite une forte mobilisation du territoire », souligne l’urgentiste.

A lire aussi :
Haute-Garonne : alerter des médecins psychiatres sur le manque de moyens

Que faire en cas d’urgence ?

Du lundi 20 juin à 7h au mardi 21 juin à 7h, les urgences adultes de Purpan et Rangueil (CHU de Toulouse) ont reçu les urgences vitales adressées par le Samu (il y en a 15).

  • En cas d’urgence vitale, contactez-le au 15
  • Si votre état de santé ne justifie pas un recours au Samu plutôt que vous avez besoin d’une réponse médicale adaptée à votre baiser (un avis médical ou thérapeutique, une consultation de rendez-vous avec un médecin, un renouvellement d’ordonnance, etc.), Contactez le établissements privés de santé, votre médecin traitant ou le 39 66 après 20h00, pour être pris en charge para un médecin généraliste de garde.

Cette grève intervient dans un contexte compliqué pour tous les établissements de santé confrontés à des départs de personnels et à des difficultés de recrutement. De leur côté, infirmiers, soignants mais aussi médecins font régulièrement partie de leurs difficultés et de leur fatigue, notamment après deux ans de mobilisation pour faire face à l’épidémie de Covid-19. Les grévistes réclament davantage de moyens.

Dans un communiqué, le syndicat CGT souligne que « l’heure est grave, l’hôpital est au bord du gouffre ». « Si les personnels hospitaliers se mobilisent aujourd’hui c’est bien pour défendre l’accès à la santé de toutes et tous dans de bonnes conditions, ce dont n’ont que faire nos gouvernants destructeurs du service public hospitalier depuis des années. Il faut embaucher, maintenant ! Rappelons que les réponses aux équipes mobilisées n’ont pas été qu’il était trop dur de recruter, plus que cela n’est pas nécessaire », ont indiqué les représentants syndicaux.

A lire aussi :
« C’est mon premier jour de grève en près de 10 ans » : le témoignage d’un infirmier des urgences de Toulouse épuisé

Vendredi, les équipes paramédicales du Samu 31 ont exprimé leur soutien à leurs collègues de services d’accueil des urgences du CHU de Toulouse, mentionnant « des urgences que débordent régulièrement et qui sont déjà à bout de souffle au début de l’été ». « Malgré de nombreux appels à l’aide, nous ne semblons pas être compris, le Ségur tant attendu a accouché d’une souris ».

La direction du CHU proposera de renforcer les urgences de Purpan

De son côté, la direction du CHU de Toulouse assure les travailleurs avec leurs équipes et les représentants de leur personnel. Il indique notamment des propositions pour la prochaine réunion, prévues le mardi 21 juin. Dans un communiqué, le CHU de Toulouse rapporte avoir projeté « marche en avant », mon travail aux urgences de Purpan en 2019 pour permettre un « important confort du personnel, fait preuve de son efficacité, notamment pendant la crise du COVID ». s’agit en effet d’organiser l’accueil des patients nécessitant des soins urgents, avec une prise en charge dans une première zone d’évaluation et de soins, puis une orientation vers des zones de soins et surveillances adaptées à la gravité des patients « .

Face à la demande du personnel de l’organisme de renfort, la direction proposera « d’ajouter un binôme infirmier/aide-soignant travaillant dans la zone de surveillance simple aux deux binômes infirmier/aide-soignant d’ores et déjà affectés. Ce renfort Il sera présent en continu 5 jours sur 7 et 12h sur 2 jours de moindre affluence. efficacité », résumé par le Pr Sandrine Charpentier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.