l’essentiel
La députée toulousaine LFi, Anne Stambach-Terrenoir, se lance au combat contre le papetier payant à la Clinique de L’Union, dans le nord de Toulouse. Une vingtaine de maires, toutes les étiquettes confondues, se sont déjà mobilisées il déjà deux ans.

Avec 150 députés Nupes à l’assemblée, la pression peut valoir le coupé. La déléguée de la 2e circonscription de Haute-Garonne, Anne Stambach – Terrenoir mise probablement dessus pour faire plier la direction de la Clinique de L’Union. Et obtenez d’elle, in fine, le retour à la gratuité du parking de cet établissement du groupe Ramsay. Le combat n’est pas nouveau.Il date du début de l’année 2021 avec la création d’un collectif d’une vingtaine de maires sous l’impulsion de celui de L’Union, également conseiller départemental, Marc Péré.

« Un prix dans la moyenne »

C’est lui qui, « mécontent des récentes réponses à ce jour de la clinique », j’ai invité Anne Stambach, au partage le même regard politique (LFI), à monter un peu en pression. Fabrice Derbias, directeur du Pôle Ramsay Santé Toulouse, et le directeur général de la clinique, Guillaume Mainhaguiet, sont venus recevoir les deux hels who on pu primer de nouvelles leurs attentes et leur colère à peine dissimulée : « Nous avons, lors de ces échanges , I rappelé notre attachement à une offre de santé de qualité et partagé nos inquiétudes quant à la pérennité du maintien d’un service des urgences. Et nous avons surtout réaffirmé notre volonté de poursuivre la bataille pour un retour à la gratuité du parking de la Clinique de L’Union », expliquent-ils tous les deux. au minimum vieillesse ou encore au Smic, qui peinent à se nourrir et à se bûcheron. Ils doivent payer des dizaines d’euros par mois pour s’occuper de proches, hospitalisés à la Clinique de L’Union. Face à la chute du pouvoir d’achat de nos concitoyens, nous demandons que le groupe Ramsay fin à la ponction des usagers qui peinent à joindre les deux bouts ». Anne Stambach-Terrenoir et Marc Péré n’hésitent pas à évoquer « them Ramsay’s records bénéfiques en 2022 » pour appuyer leur demande.
Fabrice Derbias, comme il l’a toujours fait depuis le début des revendications, laisse « une porte ouverte aux discussions ». Mais, dit-il, « à ce jour, pas d’évolution notoire sur la gratuité ». Le directeur en profite pour rappeler au passage que « le prix du ticket moyen pour le stationnement à la Clinique de L’Union dépasse à peine les 1,80 € appliqués, en moyenne, dans d’autres établissements. Nous avons déjà pris des mesures pour aménager certains paiements. J’ai entendu la requête de la députée. Nous devons nous revoir en début d’année prochaine. »

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *