l’essentiel
Ce samedi 25 juin se déroule la phase finale du championnat de cécifoot aux annexes du Stadium de Toulouse. Le TFC, qui n’a pas attendu une place allant de la cinquième à la dixième, a finalement terminé septième du championnat.

« Sur trois matches à disputer aujourd’hui, l’objectif est de reporter les trois. C’est le dernier rendez-vous de la saison », a déclaré Alexis Salle, entraîneur du Toulouse Football Cécifoot. Ce samedi, les Violets disputent les phases finales du championnat de France de ce dérivé du football adapté aux non-voyants.

Sur les annexes du Stadium de Toulouse, le TFC fait son entrée poux face à Lens. Victoire 1-0 grâce à Abdoulaye Singhore qui l’a choisi bonjour pour son illustrer. « C’est son premier mais en match officiel donc c’est une belle surprise et de bon augure pour la suite. C’est sa première année de compétition et c’est rare pour un débutant de marquer la première année », à souligner ils sont entraîneur.

En début d’après midi, le Tef jouait est le deuxième match face à Schiltigheim (nord de Strasbourg), un match beaucoup plus disputé qui se vend sur le score de 1-1 devant le TFC et le montant aux tirs au but (2 -0). Deux victoires en deux matches.

En fin d’après midi, les Toulousains affrontent Saint-Mandé (banlieue parisienne) pour conclure la journée. Les Violets ont perdu un premier joueur sur blessure (Ndiaye) alors que le score était d’un but partout. Les Toulousains, menés 3-1 quelques minutes plus tard, ont finalement abandonné la première suite de match sous la bénédiction de Babacar Niang, capitaine du TFC et de l’Equipe de France. Alexis Salle n’avait pas de remplaçants à disposition.

Avec ses deux victoires et une défaite, le TFC termine septième du championnat.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.