Chaque jardin botanique est entouré de quelques plantes errantes qui peuvent ou non être des enregistrements faisant partie du tissu botanique. C’est souvent le cas des mousses et des jonquilles, qui sont rarement cultivées pour elles-mêmes mais sont souvent laissées pour ajouter de la chaleur et de la texture aux spécimens en pot dans la pépinière.

Cette plante à fleurs vibrante émerge chaque année près d’un poteau de banc et occupe ensuite une extrémité d’une serre. À la fin de l’hiver, il meurt sur terre, mais lorsqu’il y a de la place, nous le laissons s’étaler le reste de l’année.

Je note que le Jardin botanique de l’Université d’Oxford, le plus ancien jardin botanique du Royaume-Uni, contient une espèce sans nom. Dioscorea qui meurt aussi naturellement chaque année. Nous n’avons pas de nom confirmé pour notre époque mais c’est probablement une forme de celui-ci Dioscorea bulbifera. Il est arrivé cette année, ce qui a peut-être aidé à les identifier, mais je n’ai pas été assez rapide pour les capturer à la caméra.

Ailleurs dans les collections, nous en avons quelques-uns (confirmés) Éléphants de pipe Dioscorea, Elephant’s d’Afrique du Sud, et Dioscorea transversa, Pencil Yam originaire d’Australie, de la Nouvelle-Galles du Sud, du Queensland et du Territoire du Nord.

Il en existe plus de 600 espèces Dioscorea, ou les ignames, et les tubercules souterrains de nombreuses espèces sont largement comestibles et cultivés. Celui qui sévit dans notre soi-disant serre Antenne (ou aérien) patate douce ou Antenne (Air) Pommes de terre, il produit parfois des « bulbes » comestibles sur les parties aériennes de la plante.

Je suppose que les bulbes et peut-être les tubercules de nombreuses formes sauvages de cette espèce sont toxiques et ne peuvent être consommés qu’avec un traitement soigneux et de grands soins.

L’igname aérienne est originaire d’Australie tropicale, ainsi que d’Asie et d’Afrique, mais est dispersée en dehors de son aire de répartition d’origine sous forme de mauvaises herbes dans des endroits comme le Queensland. Le peuple Tiwi prépare et mange les tubercules (comme le Long Yam, par les communautés indigènes d’Arnhemland et de l’île Melville).

Retour à notre banc de surf en verre à effet de serre. Les bulbes tombent au sol et prennent racine et jaillissent, le début d’une autre plante énorme.

Les feuilles sont élégamment en forme de cœur avec un long sommet dessiné, connu sous le nom de « drip top ». C’est une caractéristique courante des plantes poussant dans les forêts tropicales humides et il a été démontré qu’elles dirigent rapidement l’eau des feuilles, les empêchant de se couvrir d’algues, de mousses et de champignons qui prospéreraient à la surface toujours humide.

L’autre chose à noter est l’« aile » à la base de la tige de la feuille (pédicelle), où elle est attachée à la tige. Cette partie aplatie de la tige a généralement une torsion, ce qui permet à la plante de positionner sa feuille pour collecter autant que possible la lumière du soleil limitée qui traverse la canopée de la forêt tropicale. Peut-être que l’aile fait partie de cette ingénierie, mais je ne suis pas sûr.

Tout cela aide l’Air-Yam à survivre et à se propager dans les forêts tropicales, ou à tolérer dans le coin serre d’un jardin botanique. En fait un peu plus qu’accepté. L’horticulteur en pépinière Chris dit que c’est l’une de ses plantes préférées et un compagnon depuis qu’il a commencé à travailler dans la pépinière il y a vingt ans.

Nous pensons que cette plante a commencé sous un banc dans notre ancienne maison des cactus, à proximité, mais se trouve maintenant dans ce que nous appelons notre maison des orchidées. Il a besoin d’un peu de soin et d’attention, principalement pour l’empêcher de sortir par les évents muraux. Bien qu’il n’aime pas un tel courant d’air, il n’aime peut-être pas l’extérieur de la serre autant qu’il le pense !

C’est un endroit pittoresque où tout commence chaque année…

  • KitchenCraft Natural Elements - Sac à Pommes de Terre en Toile de Jute, Marron, 25 x 25 x 24 cm
    Empêchez vos pommes de terre de germer trop vite en les conservant dans ce joli sac prévu à cet effet Stockez vos pommes de terre dans ce sac respirant et gardez-le dans un endroit frais : elles resteront au frais et au sec et se conserveront plus longtemps Ce sac est doté d’un cordon de serrage pour l’ouvrir et le fermer facilement Il fait partie de la gamme Natural Elements, qui comporte également d'autres sacs à légumes assortis Ce sac de rangement pour pommes de terre en toile de jute mesure 25 x 25 x 24 centimètres et est garanti 12 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *