l’essentiel
Une étude rapporte qu’un mineur sur trois regarderait du porno de façon régulière. Commenter en discuter avec vos enfants ? Commenter le sujet peut-il être évoqué ? Amusez-vous avec Nycomedes Alves, psychologue à Toulouse.

Près d’un mineur sur trois consulte au moins une fois dans le mois du contenu pornographique. Cela représente 2,3 millions d’enfants en France. Chez les enfants âgés de 12-13 ans, la cellule représente un enfant sur deux. Au sein de votre foyer, il ne serait donc pas surprenant que votre adolescent soit concerné, surtout s’il a un smartphone. Plus de commentaires abordant la question avec lui? Que faire si on découvre qu’il en regarde ? Le psychologue Nycomedes Alves pour répondre aux questions de La Dépêche.

La Dépêche du Midi : Comment réagir quand ils sont enfant regarde de la pornographie ?

Nycomède Alves : Plutôt que de le réprimander sur sa consommation de contenus pornographiques, ou de lui dire que ce n’est pas bien, il faut essayer de comprendre le « pourquoi » il en regarde : si ce sont des amis qui lui ont montré, s’il Envia envia, commentez un eu accès à la vidéo ou commentez un site connu… Essayer de comprendre, c’est la clé pour votre adolescent. Il va se braquer si vous le réprimandez, d’autant plus que c’est peut-être juste la curiosité qui l’a pique, et que sa consommation n’est pas fréquente. Les enfants regardent parfois des images sans en comprendre le sens.

Commenter en discuter avec lui ?

Il faut lui expliquer que les relations sexuelles dans la vie ne se passent pas comme cela. Les notions comme le consentement, la considération de l’autre existant. Vous pouvez également discuter avec lui de ce qu’est la réalité de la vie sexuelle, lui expliquer ce n’est pas un acte de violence plutôt un acte entre deux individus, qu’il faut de la tendresse.

Comment ne pas rendre la question sur la sexualité taboue avec son enfant ?

Cela dépend beaucoup du rapport que les parents ont avec la sexualité. Il ne faut pas non plus répondre à toutes les questions concernant l’acte sexuel. Il faut simplement dédiaboliser cette question. Quoi qu’il arrive, l’enfant aura accès au contenu et il connaîtra un jour l’acte sexuel. Il faut juste avoir une discussion ouverte avec son enfant. Par contre, il faut lui expliquer que si vous décidez d’interdire certains sites via un contrôle parental ou autres, c’est pour son bien et non pas pour le limiter.

Quelles sont les conséquences de la pornographie sur son développement ?

Le principal risque pour un adolescent ou un préadolescent est évidemment la représentation qu’il va se faire de l’acte sexuel. Beaucoup de vidéos pornographiques sont très orientées par la sexualité homme-femme, cela peut le bousculer s’il est en pleine recherche de sa propre sexualité. S’il en consomme trop avant l’âge où l’on a un recul sur ce qu’on regarde, cela va directement lui faire penser que faire un acte sexuel, cela doit ressembler à ce qu’il a vu.

L’addiction aux vidéos pornographiques est une véritable. Si les parents ne se sentent pas à l’aise avec les questions autour de la sexualité, il faut prendre rendez-vous auprès des personnes aptes à aider et comprendre leur enfant.

Toi 3018, le numéro national pour enfants, adolescents et parents sur toutes les questions liées aux usages numériques des jeunes, permet de passer un appel gratuit, anonyme et confidentiel pour discuter de sujets comme la sexualité avec un conseiller. Le numéro est ouvert 7 jours sur 7, de 9h à 23h.
Vous pouvez également rejoindre le Fil Santé jeunes, de façon gratuite et anonyme au 0800 235 236 entre 9h et 23h.
Le ministère de la Santé a également mis en place le 0 800 08 11 11du lundi au samedi de 9h à 20h, pour obtenir des conseils en matière de sexualité et de contraception.

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *