l’essentiel
Après sa victoire sur la pelouse de Provence, son Age devait confirmer face à Grenoble.

Sur lancé de son dernier succès, su agen ataque la rencontre tambour battant, mais Thomas Vincent touche le poteau sur sa première tentative de défaite. L’ouvreur est en manque de réussite ce soir, et évalue sa deuxième opportunité quelques instants plus tard. Au contraire, le FCG était monté par trois réalistes, et Romain Trouilloud donne l’avantage aux siens sur sa première occasion (0-3, 13e). Agent tente de répliquer, mais les Agenais connaissent du déchet en touche. Grenoble n’en profite pas, à l’image de la sensibilité de Trouilloud qui s’échoue sur le poteau. In a seul mot, ce début de match est… brouillon. Le SUA était montre trop approximatif dans ce premier acte.

Pourtant, ce sont les Agenais qui vont se procurer la première grosse occasion de la rencontre, avec un débordement de Loris Tolot, repris à quelques centimètres de la ligne par son adversaire, Lucas Dupont. Le FCG n’est pas monté pas maladroit non plus, à l’image de son puissant ailier Manu. À ce petit jeu, les visitaurs en profitent même pour creuser l’écart sur une nouvelle pénalité de Trouilloud (0-6, 38e). Juste avant la pause, Hans Lombard-Buret écope d’un carton jaune, tout comme le pilier grenoblois Sam Nixon, pour manyieurs mêlées écroulées. Mais le SUA sort vainqueur de l’épreuve de force, et Vincent réduit l’écart (3-6, 40e). A mi-temps, SU Agen est derrière le tableau d’affichage.

La douche froide dès la reprise

Dès le coup d’envoi de la seconde mi-temps, le SU Agen tente d’attaquer. Les mots de Bernard Goutta semblent avoir trouvé écho dans les vestiaires. Pourtant, les Agenais vont se faire contrer par des ultra-opportunistes Grenoblois. Les trois quarts du FCG trouvent des espaces. Sur le renversement, Romain Barthélémy avertit Dupont d’une belle passe au pied pour essai premier de la rencontre (3-13, 45e). Les partenaires de Vincent Farré n’ont plus le choix, et se lancent à l’offensive, mais ils butent sur une excellente défense grenobloise.

De plus, à force de pousser, le SUA est récompensé. Les avants enclenchent la marche avant sur groupé pénétrant, et Fotu Lokotui parvient enfin à franchir la ligne (8-13, 62e). L’entrée des remplacements apporte de l’énergie aux Lot-et-Garonnais. Cela se traduit par un tableau d’affichage, et Raphaël Lagarde réduit encore un peu l’écart (11-13, 70e). Les dernières minutes seront intenses mais, comme tout au long de la partie, les Agenais se montreront trop imprécis, trop indisciplinés pour espérer mieux. Dès le premier match à domicile de la saison, le SUA s’incline. Une sacrée douche froide pour le public.

AGEN 11-GRENOBLE 16

MT: 3-6 ; 6693 téléspectateurs.
arbitre: Stéphane Coulon.
Évolution du score: 0-3, 0-6, 3-6 ; 3-13, 8-13, 11-13, 11-16.
Vainqueurs: 1E Dupont (45) ; 1 T R. Trouilloud (45) ; 3 P R. Trouilloud (14, 39), Fortunel (80).
Vainque: 1E Lokotui (62) ; 2P Vincent (40+1), Lagarde (70).
AGEN: Lamoulie ; Rokoduru, Belan, Sloan (Vincent, 70 ans), Tolot ; (o) Vincent (Lagarde, 46 ans), (m) Takulua ; Farré (cap), Lokotui (Barrington, 40), Duputs (Devergie, 54) ; Farrance (Olmstead, 46 ans), Maksymiw ; Hamadache (Desmaison, 46), Zarantonello (Martinez, 47), Lombard-Buret (Lokotui, 50).
Temp Exp.: Lombard Buret (40)
GRENOBLE: H. Trouilloud ; Dupont, R. Trouilloud, B. Ezcurra, Manu ; (o) Barthélémy (Fortunel, 70), (m) F. Ezcurra (Escande, 64) ; Blanc-Mappaz (cap), Muarua (Berruyer, 54), Martel (Montagne, 40) ; Halaifonua, Madère (Douglas, 60 ans) ; Nixon (Martel, 50), Orioli (Rossi, 64), Zhvania (Gauthier, 52).
Temp Exp.: Nixon (40), Madère (49)

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.