Jetez un œil à ce bouquet de fleurs fantastique (c’est-à-dire fantaisiste, éloigné de la réalité) vu dans les rues de Marrickville en mai dernier. Ils ornent un petit arbuste désordonné, émergeant d’un carré taillé dans le chemin d’asphalte.

Découvrez le jaune, mick-jagger-like, les lèvres et la coiffe burlesque rose-rouge. Chaque fleur apparente a des marques jaunes, rouges et vertes audacieuses, toutes regroupées dans ces bractées feuillues rouges familières.

Oui, c’est un poinsettia, normalement repéré dans les pépinières aux alentours de Noël après avoir été forcé de fleurir pendant l’été australien (si vous voulez en savoir plus sur quand et pourquoi ils fleurissent, consultez mes deux articles précédents sur ce sujet (2011 et 2014).

Le poinsettia photographié ici réagit au climat de fin d’automne de Sydney et présente une superbe composition florale prête pour l’hiver. Mais que se passe-t-il vraiment avec toutes ces bosses et garnitures dans les grands drapeaux rouges de bienvenue ?

Permettez-moi de passer au jargon botanique. Les pots verts gonflés à pointe rouge et leurs embellissements sont appelés cyathie. Cheval cyathe comprend une fleur femelle très réduite et quelques fleurs mâles.

Il n’y a pas de pétales et les lèvres jaunes sont des glandes qui sécrètent du nectar – c’est pourquoi la fourmi a ses fesses qui sortent d’une au-dessus.

J’ai décrit un autre type de cyathium il y a quelques années, chez un autre membre de ce genre appelé Medusa’s Head. Chez Poinsettia, nous avons une fleur femelle au-dessus du pot vert affichant trois extensions à plumes qui se divisent davantage pour créer six pointes distinctes. Rappelez-vous, pas de pétales ou d’autres pièces supplémentaires.

(Notez un autre insecte appréciant le nectar des lèvres jaunes de Mick Jagger)

Les fleurs mâles sont constituées d’une seule étamine surmontée de deux anthères. Vous pouvez les voir à divers stades de maturité dans un anneau autour de la fleur femelle. Il y en a probablement six dans chaque cyanthium.

Dans certaines des cyanthies ci-dessous, vous verrez des ovaires (dans les fleurs femelles) après la fécondation, gonflant au-dessus du cyathium et ajoutant un autre édifice inhabituel à ces structures florales bizarres. Ils se nichent tous, comme je l’ai dit, dans les bractées rouges qui ressemblent à des feuilles.

Bon, assez de gros plans. C’est tellement dur de s’arrêter…

Bien que cette espèce soit originaire du Mexique, il existe quelques espèces australiennes de Euphorbe qui ressemblent à Poinsettia par la forme des feuilles et la disposition des fleurs, en particulier dans le nord. Mais si vous voyez une plante comme celle-ci dans un pot toute habillée pour Noël, ou un « arbuste aux longues jambes » dans un jardin, ou moins communément, un arbre de rue raboteux comme celui que j’ai photographié ici, c’est très probablement Euphorbia pulcherrima.

Permettez-moi de terminer avec quelques vieilles feuilles simples.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.