Après les six années que la précédente Opel Astra (appelée J) était sur le marché, en septembre 2015, Opel a présenté la dernière génération (K) au Salon international de l’automobile de Francfort. L’une des nouveautés les plus importantes de ce dernier modèle est un remarquable réduction de poids, jusqu’à 200 kg de moins que la génération précédente. Le design est beaucoup plus adapté aux exigences du marché, étant plus net et moins encombrant que la génération précédente. La mode du downsizing, c’est-à-dire des moteurs à plus petite cylindrée et turbo pour réduire la consommation et les émissions, est arrivée dans cette génération d’Astra.

L’Opel Astra à vendre mesure actuellement 4,37 mètres de long, 1,49 mètre de haut et 1,81 mètre de large, se situe au milieu du segment des compactescomme le coffre, qui promet Capacité de 370 litres, comme nous l’avons évoqué dans notre article sur l’intérieur, les dimensions et le coffre de l’Opel Astra. Le compact n’est vendu que dans les versions suivantes, 5p et famille, nommé Sports Tourer. Au niveau de la conduite, l’Opel Astra 2016 se montre beaucoup plus agile que le modèle précédentqui souffrait de balancement en raison de son surpoids.

Configurez votre Opel Astra

Quelle motorisation choisir pour l’Opel Astra ?

L’Opel Astra 2016 peut monter sept moteurs à essence ou diesel différents. Les moteurs à essence se composent de trois blocs, en commençant par un bloc de 1 litre trois cylindres Turbo qui déclare 105 CV, le moteur suivant est le 1.4 quatre cylindres Turbo en deux puissances, 125 CV et 150 CV, et enfin le haut de gamme est le 1.6 Turbo avec 200 CV. Se référant à gamme diesel, nous avons un seul bloc, disponible en trois puissances, 110 CV, 136 CV et 160 CV. De plus, l’Astra peut monter quatre boîtes de vitesses différentes, deux manuelles à 5 et 6 vitesses et deux automatiques, l’une avec un embrayage contrôlé et l’autre avec un convertisseur de couple. Dépendant beaucoup du profil de conduite de l’utilisateur qui envisage l’achat d’une Opel Astra, il faudra réfléchir à quelle motorisation acquérir.

De l’essence

Quant aux moteurs à essence, le plus équilibré et raffiné est le 1.4 Turbo de 150 ch, le 1.0 Turbo de 105 ch est un moteur à trois cylindres, il génère donc plus de vibrations et peut tomber en panne dans certaines situations. La différence de prix entre le 1.4 Turbo 125 ch et 150 ch n’est que de 435 euros, il vaut donc la peine de payer la différence. De plus, le 1.4 Turbo de 150 ch affiche une consommation homologuée de 5,1 litres aux 100 km, mais en conditions d’utilisation réelle il reste un peu en dessous de 7 litres. C’est une consommation très contenue pour un compact de 150 ch.

Si nous voulons une version plus dynamique, nous pouvons opter pour la version 1.6 Turbo de 200 ch, qui est également associée à la Finition sport GSi Linece qui est bien plus attractif. Cependant, a un surcoût de plus de 4 000 euros et une consommation qui grimpe de plus d’1 litre par rapport à la version 1.4 Turbo. Nous devons donc sérieusement nous demander si nous allons tirer parti de cette puissance au quotidien, alors qu’en réalité 150 CV sont plus que suffisants dans n’importe quelle situation.

Diesel

La gamme diesel n’est pas aussi large que l’essence, puisqu’elle se limite à un seul bloc. Cependant, la différence de prix entre les trois différences de potentiel n’est pas suffisamment élevée pour rester à l’échelon inférieur. Pour seulement 500 euros de plus on peut opter pour la version 136 CV au lieu de rester avec la 110 CV. Si l’on voulait passer à la version 160 ch, il faudra débourser près de 3 000 euros de plus par rapport à la version 136 ch, puisqu’elle est également associée en exclusivité à la finition sport GSi Line. A moins que vous ne recherchiez cette finition plus dynamique, cela ne vaut pas la peine de payer ce supplément de prix, la version 136 ch est plus que solvable dans toutes les situations, bien que la consommation soit pratiquement tracée dans toutes les versions dieselne différant que de 0,5 litre de plus entre la version 110 ch et la version 160 ch.

conclusion

Quand vient le temps de choisir entre l’essence ou le diesel dans l’Opel Astra, nous sommes clairs. Sauf si vous faites plus de 15 000-20 000 km par an, Nous vous recommandons vivement d’acheter une Opel Astra à essence. Les versions diesel connaissent de plus en plus de restrictions en ville et seront dévalorisées plus rapidement, en plus du surcoût qu’elles représentent par rapport aux versions essence. Lorsqu’il s’agit de choisir un type de transmission, nous nous recommandons la transmission manuelle, a un fonctionnement fluide et une fiabilité éprouvée. L’option automatique pour les motorisations que nous préconisons se limite uniquement à une boîte CVT, dont le fonctionnement n’est pas aussi agréable ni raffiné qu’une boîte à double embrayage (DSG du groupe Volkswagen, par exemple), donc payer le surcoût ne vaut pas la peine ce.

Quelle finition choisir ?

L’Opel Astra est disponible uniquement en trois niveaux de finitionla plage commence par le Finition de base sélective, l’intermédiaire est le Dynamic et le haut de gamme est le GSi Line, associés aux moteurs les plus puissants comme nous l’évoquions précédemment. La différence entre eux est d’environ 3 000 euros, nous devons donc analyser attentivement ce que nous recherchons pour choisir le bon. Le Selective est équipé de roues de 16 pouces, de la radio IntelliLink 4.0 avec une connectivité complète avec les smartphones, de la climatisation monozone, de 9 airbags, du régulateur de vitesse et des phares halogènes, entre autres. C’est une finition de base assez complète, mais elle ne peut être choisie que dans les moteurs les moins puissants. Dans le cas où l’on veut choisir les moteurs intermédiaires, il faut remonter la finition, c’est-à-dire choisir la finition Dynamic. Cette finition ajoute : nouvelles jantes design, sièges sport, accoudoir avant, caméra de sécurité avant, feux arrière à LED, antibrouillards, climatisation à deux zones et mode sport, entre autres. Enfin, la finition haut de gamme, la GSi Line, associée aux motorisations les plus puissantes, ajoute sur le plan esthétique des éléments plus sportifs tout en complétant au maximum l’équipement. Cette finition ajoute par rapport aux précédentes : pack sport OPC line, garniture chromée, jantes 17 pouces, pédales sport, capteurs de stationnement, phares matriciels à LED, rétroviseurs rabattables, navigateur avec connectivité avec smartphones et volant sport entre autres.

conclusion

Cela peut sembler cliché, mais vraiment rester avec la finition intermédiaire de l’Opel Astra est la meilleure option. La différence de 3 000 euros ne compense pas dans de nombreux cas l’équipement supplémentaire, au cas où vous voudriez donner à la finition Dynamic un look plus sportif, nous pouvons ajouter les roues de 17 pouces pour 150 euros ou le pack OPC Line pour un peu plus de 1 000 euros. Ainsi, nous aurons une Astra au caractère sportif, sans atteindre les tarifs de la GSi Line. L’un des extras que nous aimons le plus sur les derniers modèles Opel sont les sièges AGRque nous avons testé dans le test Opel Insignia, ont une ergonomie pratiquement inégalée, et en cas de problèmes de dos ou si nous voulons un maximum de confort, c’est un supplément fortement recommandé malgré son prix d’un peu plus de 2 000 euros. Dans tous les cas, l’Opel Astra Dynamic saura satisfaire la grande majorité des conducteurs, puisqu’elle dispose de tous les indispensables en plus pour profiter d’un véhicule très complet à un très bon prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.