Le tribunal explique pourquoi la manifestation de demain est interdite

Le juge des référés a souligné que la manifestation prévue le samedi 8 juin 2024 n’avait pas été déclarée conformément à l’article L. 211-2 du code de la sécurité intérieure. Les organisateurs n’avaient pas communiqué l’identité des organisateurs, l’objet précis du rassemblement, sa localisation et son parcours à l’administration. Compte tenu du risque de débordement que présente cette manifestation, notamment suite aux événements antérieurs liés au mouvement contestataire contre le projet autoroutier de l’A69, le juge a estimé que les arrêtés contestés ne portaient pas atteinte de manière grave et manifestement illégale aux libertés de réunion et de manifestation.

Le recours en référé a été rejeté, la manifestation reste interdite. Le préfet du Tarn, Michel Vilbois, a alerté sur la montée de la violence et a appelé les personnes à ne pas participer à la manifestation non autorisée, sous peine d’une amende de 135 euros et de se retrouver au milieu d’un dispositif prévu pour faire face à d’éventuels actes violents. Plus de 1100 policiers et gendarmes seront déployés sur le tracé de l’A69.

Des contrôles ont été effectués et des saisies ont été réalisées. Le préfet a indiqué que de nombreux contrôles d’identité ont été effectués, parmi les personnes contrôlées, 10 étaient fichées S. De plus, 148 « objets à destination d’armes » ont été saisis, tels que des planches à clous, hâches, serpettes, frondes et couteaux.

Cinq opposants au projet ont été placés en garde à vue. Les forces de l’ordre avaient interpellé quatre personnes qui occupaient illégalement un terrain transformé en ZAD à Saïx sur le tracé de l’autoroute A69 entre Castres et Toulouse. Leur garde à vue a été prolongée et une autre personne a été placée en garde à vue après un contrôle d’identité.

Les organisateurs de la manifestation prévoient des « opérations semis » samedi matin sur des terres menacées d’être bitumées, ainsi qu’un point presse avec des paysannes impactées par l’A69. Les habitants de Puylaurens vivent ce grand week-end de mobilisation dans un climat tendu, malgré l’interdiction de la manifestation décidée par le préfet à la demande du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

Les précédentes manifestations contre l’A69 ont été marquées par des incidents et des dégradations. Les organisateurs n’ont pas respecté les engagements pris pour obtenir l’autorisation des manifestations, ce qui a conduit à des incidents. Les dépositaires des recours en référé liberté estiment que le droit de manifester son opposition à un projet doit être préservé en démocratie.

Raphaël Glucksmann, tête de liste PS-Place publique, confirme son opposition au projet autoroutier. Les opposants craignent la violence des forces de l’ordre mais maintiennent leur appel à manifester malgré l’interdiction. Marie Toussaint, tête de liste écologiste aux Européennes, déplore que le gouvernement mette de l’huile sur le feu en interdisant la manifestation contre l’A69.

Le climat est tendu dans le Tarn après l’interdiction de manifester. Une conférence de presse du préfet du Tarn est prévue à 18 heures. Des armes ont été saisies par la gendarmerie. Deux recours contre l’interdiction de manifester seront examinés cet après-midi. Des ouvriers du chantier de l’A69 témoignent des incidents auxquels ils sont confrontés. Le préfet du Tarn met en garde les opposants avant le début du week-end.

Et voici la source pour plus d’infos.

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *