l’essentiel
Le Stade Toulousain et le Stade Rochelais sont les deux favoris de La Dépêche du Midi pour la saison à venir. Au regard de leurs dernières saisons et de leur recrutement.

Beaucoup ont considéré le barrage de la dernière saison entre Toulouse et La Rochelle comme une finale avant l’heure. Et comme une nouvelle finale entre les deux équipes après les deux reportées (championnat et Coupe d’Europe) par le Stade Toulousain la saison précédente. Et si les deux Stade avaient de nouveau rendez-vous en finale au Stade de France en 2023, après avoir remporté leurs demi-finales respectives à Anoeta, à San Sebastian ? C’est en tout cas notre avis, avant le coup d’envoi de cette saison. pourquoi?

Il paraît que Stade toulousain à déjà signalé deux titres avec cette génération qu’il vient de renforcer par un recrutement très intelligent dans sa ligne de trois-quarts. Le club de Didier Lacroix comprend bien tirer les leçons de sa dernière saison et le caractère de ses hommes qui devraient faire que cette position de reconquête n’est pas pour leur déplaire non plus.

Il paraît que Stade Rochelais un acquis désormais un nouveau standing avec cette finale de Coupe d’Europe reportée face au Leinster. La Rochelle a peut-être fait le plus dur en débloquant son compteur quand certains prédisaient au club maritime un destin à la Clermont… De plus, La Rochelle, malgré des départs, a peut-être réalisé le recrutement le plus clinquant avec en premier lieu le grand ouvreur que lui manquait tant (Hastoy) et quelques noms venus se relancer ou s’affirmer (Thomas, Tanga, Lespiaucq, Seuteni).
Voilà pourquoi nous faisons de ces deux équipes favorites nos qui devront cependant faire déjouer le piège traditionnel des doublons.

Et derrière ces deux équipes ? Eh bien, c’est un peu comme la Pro D2. Beaucoup d’équipes peuvent prétendre à la qualification. Toutes sauf quatre qui devront certainement se contenter de jouer le championnat de la 10e à la 14e place ; à savoir Pau, Brive, Perpignan et Bayonne. Mais dans quel ordre ?
Le reste donc huit clubs capables d’être meler à la lutte pour la qualification. Oui, vous avez bien lu huit en plus de Toulouse et la Rochelle. Avec en premier lieu, les deux derniers finalistes. Le champion sortant Montpellier J’ai perdu confiance en leurs capacités mais j’ai perdu leurs leaders (Guirado, Ouedraogo et Paillaugue) et j’ai gardé un groupe stable même si j’ai ajouté quelques beaux prix (Coly, Carbonel, Lam et le pilier tout noir Tu’inukuafe). Attention toutefois au danger traditionnel (la décompression) d’une saison d’après titre et à l’effet gourmandise de vouloir jouer sur les deux tableaux (championnat et Coupe d’Europe). On continue avec le finaliste Castres pas souvent donné dans les favoris mais souvent présents ces dix dernières années (quatre finales en neuf ans). Le club tarnais entend conserver son image de « petit » pour mieux surprendre. Si vous recrutez n’est pas clinquant, il n’en est pas moins intelligent ; l’œil de Pierre-Henry Broncan étant toujours acéré.

On poursuit avec les déceptions de la dernière saison qui n’en seront pas toujours. Toulon avec son staff renforcé (Mignoni) et un effectif plus français entend cette fois ne pas rater son ename de championnat. Tu Course 92 enfin musclé sont pack mais cela sera-t-il suffisant pour sortir de son confort ? Bordeaux-Bègles at-il trouvé la sérénité nécessaire au sein de son groupe pour atteindre une finale ? Et l’effet Xavier Garbajosa permettra-t-il à Lyon de passer enfin un cap ? En fin, Clermont et le Stade Français auront-ils les moyens de changer de braquet par rapport à leurs saisons ratées ? Tous ces clubs visent en tout cas une place dans les six à la fin de la saison…

Les demi-finales à San Sebastien

Pour la première, c’était l’histoire du Top 14, les demi-finales qui se sont tournées toujours dans la même ville, auront lieu à l’étranger. A San Sebastian au Pays basque où Biarritz et Bayonne ont déjà délocalisé des rencontres et où le Stade pour signaler un quart de finale de Coupe d’Europe face à Biarritz. Le stade Anoeta rénové peut accueillir 40 000 personnes. Pour rappel, la finale du Top 14 en 2016 entre le Racing et Toulon avait déjà eu lieu en Espagne, à Barcelone.

Les pronostics de La Dépêche

Pour le titre.

3 étoiles : Stade Toulousain, La Rochelle.

2 étoiles : Castres, Montpellier, Toulon, Bordeaux-Bègles, Racing 92, Lyon.

1ère place : Clermont, Stade Français.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.