l’essentiel
Le Rose Festival, organisé par Golden Child, le Groupe Dépêche du Midi et les productions Bleu Citron, vivra sa deuxième édition du 1er au 3 septembre. Les noms des premiers artistes sont annoncés aujourd’hui en exclusivité.

L’affiche complète de la deuxième édition du Compagnon du Festival de la Rose, à la fin, est un groupe d’artistes trentenaires qui a rejoint le site du MEETT du 1euh Le 3 septembre 2023. Mais, des ce mondi, voici la liste des premiers musiciens, chanteurs, interprètes qui devraient satisfaire les fans de Bigflo & Oli, de hip-hop, d’électro, de pop et de variété. Ainsi, dès le vendredi, en ouverture de la manifestation, sont revenus à Toulouse, Angèle, Disiz, Gazo, Worakls Orchestra. Le samedi, les hôtes de service Bigflo & Oli livreront la scène à Hamza, Tiakola et Vladimir Cauchemar. Le dimanche, enfin, la programmation sera plus allongée avec La Femme, M et M83 (dimanche). « Nous marquons une différence avec la première édition avec un dimanche plus axé famille, explique le directeur associé des productions Bleu Citron Samuel Capus, avec un peu moins hip-hop et d’électro, même s’il y en aura également ce jour- la. La ligne directrice du festival reste la même avec les groupes majeurs du hip-hop et de l’électro ainsi qu’avec les groupes de variété majeurs comme Angèle, M, Bigflo & Oli, du costaud quoi! »

Festival Angèle au Rose.

Rap, électro-classique

Si on ne présente plus Angèle, jeune auteure-compositrice-interprète de 27 printemps à peine dont l’album « Brol » (2018) n’en finit pas de séduire, on pourra s’arrêter sur les cas des rappeurs Disiz et Gazo. Le premier fait feu de tout bois en tant que chanteur, écrivain et comédien et publiait l’an passa l’album « L’Amour » vendu à plus de 50 000 exemplaires, accompagné du single « Rencontre » interprété avec Damso. Gazo, de son côté, aux allures de rappeur américain, a renversé les chiffres des ventes après ses débuts en 2021 après l’espèce de son album « KMT » certifié double platine. Enfin, le premier soir, le Worakls Orchestra investira la scène avec son spectacle d’envergure, soit le jeune producteur-compositeur Worakls accompagné de 16 musiciens classiques.

A lire aussi :
Bigflo & Oli esquissent les contours du prochain Rose Festival et annoncent une grosse tête d’affiche

Le chanteur M.

Le chanteur M.

électro et rap

Après Damso l’an passa puis Angèle, voici Hamza, un autre Belge programmé au Rose Festival. À 28 ans à peine, le garçon compte déjà trois albums à son actif : « Paradise » (2019), « 140 BPM 2 » (2021) et « Sincèrement » (2023), ce dernier comptant Damso, CKay, Offset et Tiakola parmi tu les as invités Tiakola, justement, sera par ailleurs lui aussi hôte de cette deuxième édition du festival toulousain. Lancé en 2019 après un groupe joué, sa carrière multiple les apparitions auprès de Dadju, Franglish, Gazo. Il s’agit de leur premier album, « Mélo » comprend également les performances de Hamza, Gazo, Niska, SDM et Rsko. La soirée est vraisemblablement poursuivra par le concert des invités Bigflo & Oli (on imagine with quelle ferveur) et du DJ Vladimir Cauchemar, reconnaissable à son masque de tête de mort, devrait assurer l’ambiance grâce à son électro-rap de compétition.

A lire aussi :
DIVERTIR. Samuel Capus : « A en croire la Fête des Roses, il fallait être cinglés ! »

Rock, surf pop, électro

Un dimanche en famille avec M, bonne proposition non ? D’autant que la tournée qui se poursuit encore et toujours subjugue par sa puissance et sa maîtrise. Joueront aussi les biarrots-parigots de La Femme, tout aussi occupés par une multitude de concertos mas que n’en oublient pourtant pas d’enregistrer des disques comme le prouve leur dernier opus «Teatro Lucido» (IDOL) interprété en espagnol. Le cocktail devrait détonner sur scène ! Et pour terminer ces premières annonces, la présence de M83, originaire d’Antibes et très populaire aux États-Unis, constitue également un événement tant le talent de compositeur d’Anthony Gonzalez transparaît sur ses albums studios toujours riches en émotions et univers sonores captivantes . Le dernier en date « Fantasy » (Virgin Records) lui a donné un rappel. Il sera urgent de réserver des mardi pour les fans et mercedi pour le plus grand nombre…

Jean-Nicolas Baylet : « Notre avis, c’est le Top 10 des festivals en France »

Jean-Nicolas Baylet, directeur général du groupe « La Dépêche », co-producteur du Rose Festival : « La Dépêche du Midi et le Rose festival dont nous sommes cofondateurs, c’est d’abord l’histoire d’une rencontre entre Oli, Flo et moi », rappelle Jean-Nicolas Baylet, directeur général du groupe de presses. Après les années, nos avions ont voulu créer un festival, et c’est la découverte avec Bigflo & Oli que nos partagions le même projet, qu’ Ce n’est pas l’idée du festival Rose. La démarche est évidemment musicale, artistique, ludique, notre participation dans une logique entrepreneuriale peut s’inscrire dans la stratégie encore plus de diversification engagée par notre groupe de presse, nom plus commun entre Flo , Oli et « La Dépêche du Midi », c’est l’amour et l’attachement que nous témoignons à Toulouse.Depuis 152 ans, notre titre fait briller et rayonner son territoire, il est le spectateur de ses évolutions, raconte Ses histoires , et participant à la belle aventure du festival Rose, l’acteur de l’animation et de la promotion de cette région qui constitue notre ADN. C’est une fierté », poursuit Jean-Nicolas Baylet, en confirmant le succès de la première édition de cet événement qui, l’an dernier, s’est hissé directement dans le top 20 des festivals français. « L’expérience et la réputation déjà acquise, d’autant que le nouveau format (trois soirées) de l’édition 2023 doit hélice Rose dans le Top10 », veut croire de directeur général du groupe « La Dépêche ».
Il considère également « l’implication de notre marque dans ce projet comme une occasion de renforcer les liens que nous tissons avec des lecteurs plus jeunes, via notre site internet et les réseaux sociaux. 85 % du public de l’édition 2022 était âgé de moins de 30 ans, et Rose est un moyen de dire à tous ces jeunes festivaliers que « La Dépêche » innove et entreprend pour eux « 

du vendredi 1euh au dimanche 3 septembre au MEETT, Parc des expositions et Centre de conventions de Toulouse (Concorde Avenue à Aussonne). Tarifs : 52 € le pass journée et 130 € le pass 3 jours. Les pass early bird seront disponibles au prix de 120€ en quantité limitée, ils sont prévus débuter le mardi 4 avril à partir de 10h et la mise en vente sur tous les réseaux ce mercredi 5 avril à partir de 10h.
Toutes les infos sud https://rosefestival.fr

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *