Le genre Cortaderia regroupe 20 espèces de graminées ornementales, dont une seule est cultivée commercialement. En ce moment, c’est le pic de floraison dans le jardin pour certaines espèces moins connues d’herbe de la pampa. Parmi celles-ci, on trouve Cortaderia Araucanienne, originaire du Chili et d’Argentine, qui embellit nos jardins avec sa beauté.

Cortaderia Egmontach, également originaire du Chili et d’Argentine, est une autre espèce qui se distingue par sa floraison précoce par rapport à La vengeance de Cortaderia, une espèce répandue du sud de la Bolivie au Brésil. Cette dernière est la seule largement cultivée aux États-Unis, bien qu’elle soit considérée comme une espèce envahissante dans certains États. Malgré des recherches approfondies, aucune preuve scientifique n’a été trouvée pour étayer cette classification.

En Californie, Cortaderia selloana a été introduite pour sa production de tiges coupées, mais s’est naturalisée dans certains habitats. Le California Department of Fish and Wildlife souligne les risques que cette plante représente pour la biodiversité locale, bien que ces affirmations manquent de données scientifiques solides.

La vengeance de Cortaderia est principalement dioïque, produisant des fleurs mâles et femelles sur des plantes distinctes. Malgré soixante ans de culture, il est rare de voir des semis issus de cette espèce. Il est important de prendre en compte la zone de rusticité pour sa culture, qui se situe entre les zones 6b-10b.

En conclusion, bien que certaines espèces de Cortaderia offrent une belle floraison, il est essentiel de se méfier de leur potentiel envahissant et de les cultiver de manière responsable.

Et voici la source pour plus d’infos.

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *