J’avais cultivé pas mal d’eryngiums… 49 différents, en fait, avant que Patrick nous partage Eryngium ravenelii en 2015. Qui savait qu’il nous manquait l’un des meilleurs eryngiums de tout le genre ! Aujourd’hui, Eryngium ravenelii occupe plusieurs places d’honneur dans notre jardin, où l’on peut observer la myriade de pollinisateurs qui s’arrêtent régulièrement pour une collation de nectar pendant la saison de floraison (mi-août à fin septembre).

Eryngium ravenelii a été nommé en l’honneur du botaniste américain Henry William Ravenel (1814-1887). A l’état sauvage, Eryngium ravenelii pousse dans les eaux stagnantes des fossés inondés, aux côtés des sarracenias (voir photo du bas). Nous les avons maintenant vus à l’état sauvage en Floride du Nord et en Caroline du Sud, où ils poussent dans des sols calcaires. Dans le jardin, ils prospèrent dans une gamme de sols légèrement acides tant que le sol est raisonnablement humide.

Eryngium ravenelii
Eryngium ravenelii
Eryngium ravenelii

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *