l’essentiel
Doublons, matches rapportés… Pour la quatrième consécutive, le Stade Toulousain affrontera le Stade Français sans la majeure partie de ses forces. Le club parisien va-t-il faire comme d’habitude et en profiter ? Rendez-vous ce samedi 22 avril, 21h05, pour le compte de la 23e journée de championnat.

Il se passera quel que choisi ce ce samedi 22 avril au soir, à Jean-Bouin. Pas de quoi surprend le supporter toulousain habitué à ce genre de fait. En revanche, pour les habitués du stade situé sur la côte du Parc des Princes, cela ressemblera presque à un choc. Pensez, Jean-Bouin affichera des guichets fermés. Une première après plus huit ans lors de la venue de Clermont. La saison 2014/2015 est soldée par une championne de France.

A lire aussi :
Stade Français – Stade Toulousain : découvrez la composition de Toulouse pour ce choc en Top 14

C’est dire si le public parisien est difficile à mobiliser… Cette fois, la concordance des actualités suffit : l’attrait pour son équipe actuellement troisième qui vise une qualification et la venue du Stade Toulousain qui remplit partout les stades.

Un duel bis tronqué

Et pourtant… Pourtant, ce Toulouse-là ne ressemblera pas au Toulouse des Sharks. Le Stade a vue sur Dublin et sa demi-finale face au Leinster samedi 29 avril et son avance au classement lui permet de faire le choix d’une équipe dite remaniée.

A lire aussi :
ENTRETIEN. Stade Français-Stade Toulousain : « Pas à Paris en voyage de fin d’année ! » Toulouse ambitieux à l’approche du choc en Top 14

Le Stade Français ne s’en plaindra pas, même si toute la semaine, son staff n’a cessé de tirer le signal d’alarme en clamant qu’il n’y avait pas d’équipe bis au Stade. À l’image de Gonzalo Quesada : « Après Brive, où on avait rencontré les deniers, on passe à un tout autre type de match en affrontant les premiers et on veut que l’équipe continue à se libérer, à produire une énorme conquête et une grosse défense. On est déterminé à sortir notre meilleur match afin de rivaliser avec Toulouse. Si on gagne samedi, on aura fait un énorme pas vers nos objectifs. »

Dans tous les cas, le club parisien connait la musique, au point de se prévaloir d’être la bête noire de Toulouse. Une fausse bête noire car hasard du calendrier, le duel des anciens meilleurs ennemis n’a pas vraiment eu lieu depuis quatre confrontations.

A lire aussi :
Stade Français-Stade Toulousain : à quelle heure et sur quelle chaîne suivre le Classico du Top 14 ?

Allez, sur CV. Le match aller soldé par un match nul 16-16 (seoul match non gagné à Ernest-Wallon) se jouait durant la période automnale des doublons.

Ensuite, le dernier match à Jean-Bouin perdu 23-16 (essai de Hamdoui à la dernière seconde) s’est déroulé pendant le Tournoi 2022, sans les internationaux donc. On continue à reculons avec un mois plus tôt, le match perdu au Stadium 28-29, le fameux match relaté le 26 décembre, jour Covid au Stade Français.

Dupont n’a joué aucun des quatre derniers duels

Cela fait trois et donc quatre aujourd’hui depuis Toulouse alignera une équipe très remaniée avec l’absence de presque tous les internationaux (Baille, Marchand, Mauvaka, Aldegheri, Flament, Willis, Cros, Dupont, Ntamack, Lebel, Ramos, Barassi) , même si les cellules d’Arnold, Meafou et Ahki ont conservé, soit quinze joueurs épargnés pour la demi-finale face au Leinster à Dublin.

A lire aussi :
Stade Toulousain : « J’ai eu une baisse de régime », avoue Dimitri Delibes, à quelques jours du choc face au Stade Français

Vous aurez compris que tous ces joueurs cités seront, pour la plupart, titulaires ou au moins sur la feuille de match face au Leinster. Le Stade présente également un banc revisité avec un bon nombre d’espoirs. De facto, le duel est encore tronqué sans qu’on puisse en vouloir à Toulouse.

C’est très simple, un joueur comme Antoine Dupont n’a joué aucun des quatre derniers Stade Français – Stade Toulousain ! Les Parisiens vont encore s’en héberger sans en faire des caisses toutefois, on espère. Et les concurrentes dirigent des Parisiens pour la qualification vont l’avoir amère.

A lire aussi :
Stade Français – Stade Toulousain : Julien Arias a terminé sur une note rose

Ensuite, il et aura un match de rugby à Jean-Bouin. Et la jurisprudence Montpellier et Racing cette saison invitent à la prudence. La force de caractère du groupe sera encore mise à rude épreuve. Sans oublier qu’il reste quand les mêmes lieux qui tournent sur la fameuse feuille de match de Dublin qui occupe toutes les attentions…

La tendance : Stade Français 60% – Stade Toulousain 40%

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *