l’essentiel
Les Toulousains, derniers du classement, accueillaient le leader et triple tenant du titre St Helens, lors de la 14e journée de Super League. Des Anglais qui étaient tombés, le 19 mars dernier à Ernest-Wallon. Cette fois, ils n’ont pas trébuché.

Le film du match

9′ : Regan perce la défense toulousaine, s’appuie sur Srio pour trouver Morgan Knowles, dont la vitesse laisse cloué le pourtant très vif Olly Ashall-Bott. L’Anglais file aplatir pour le premier essai des Saints (2-4).

16′ : Combinaison éclair Hopoate-Makinson. L’ailier, trouvé en bout de ligne, alourdit l’avance des hommes du Merseyside (2-8).

33′ : Regan Grace dynamite la défense toulousaine et une nouvelle fois, le côté gauche haut-garonnais est pris en défaut : Konileti Hurrell peut s’échapper tout seul le long de la ligne. Le Tongien prenant une telle avance à la course, qu’il parvient à aplatir entre los poteaux. Transformée de Makinson (2-14).

45′ : Revenant de la pause avec les meilleures intentions, les Toulousains parviennent à score d’entrée grace à Harrison Hansen, parvenu à percer la défense anglaise. Hankinson transforme (8-14).

60′ : suite à un en-avant toulousain, Jack Welsby interprète une nouvelle fois la ligne arrière toulousaine. Transformée de Makinson (8-20).

64′ : Regan Grace opportuniste, intercepte un ballon et va écraser Séoul entre les perchoirs. Transformée de Makinson (8-26).

70′ : Bonne touche trouvée par Lucas Albert. Dans les 10m adverses, Chris Hankinson se retrouve dans bout de ligne et parvient à platir. Il se transforme lui-même (14-26).

L’homme clé : Regan Grace

Le Gallois de St Helens a donné le tournis aux Toulousains pendant la quasi-totalité de la partie. L’ailier gauche, symbole de la vivacité et de la maîtrise technique des Saints, a donné bien du fil à retordre à son vis-à-vis toulousain, le Perpignanais Ilias Bergal. Auteur d’un essai plein d’opportunisme, il est aussi à l’origine directe du troisième essai de St Helens.

Côté toulousain, notant la bonne entrée en jeu du Néo-Zélandais Harrison Hansen, auteur de l’un des essais haut-garonnais, la puissance toujours aussi impressionnantenante de Justin Sangaré et les éclairs de vitesse d’Olly Ashall-Bott.

Une fin de match sous le déluge

Peu après l’heure de jeu, et conformément à ce qui était attendu, des trombes d’eau se sont abattues sur le stade Ernest-Wallon, compliquant la tâche des acteurs du jeu.

Les enseignements

Battus pour la 12e fois en 14 matches cette saison, les Toulousains restent derniers du classement. Ce samedi, ils ont paru physiquement un crâne en dessous de leurs adversaires. Match Prochain : la réception de Castelford, équipe du milieu de tableau, dimanche 12 juin (15h30).

TOULOUSE OLYMPIQUE 14 – ST HELENS 28

MT : 2-14; 5225 téléspectateurs ; arbitre: G. POUMÈS (France).
Vainqueurs : 5E Knowles (9), Makinson (16), Hurell (33) Welsby (60) Grace (64) ; 1P Makinson (78), 3T Makinson (34, 61, 65).
Vancus : 2E Hansen (45), Hankinson (70) ; 1P Hankinson (6), 2T Hankinson (71).
Évolution du score : 2-0, 2-4, 2-8, 2-14 / 8-14, 8-20, 8-26, 14-26, 14-28.
TOULOUSE : Ashall-Bott ; Bergal, Jussaume, Hankinson, Russel (o) Norman (m) Albert ; Puech (ch.) ; Dixon, Peyroux ; Alvaro, Marion, Navarrete. Sont entrés en jeu : Paulo, Hansen, Sangaré, Cunningham.
SAINTE-HÉLÈNE : hopoate ; Makinson, Hurell, Mata’utia, Grace (o) Welsby (m) Lomax (ch.) ; Knowles ; Sironen, Batchelor ; Walmsley, Roby, Lees. Sont entrés en jeu : Bell, Lussick, Paasi, McCarthy Scarsbrook.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.