l’essentiel
Les nouveaux mobiles équipés « NEO 2 » sont déployés dans le département. Sur le terrain, les policiers et gendarmes peuvent désormais consulter des fichiers ou vérifier des pièces d’identité en temps réel, mais aussi verbaliser directement les usagers en établissant des procès-verbaux électroniques.

À première vue, cela ressemble à un smartphone ordinaire. Le plus du terminal mobile NEO de 2ème génération est une petite révolution technologique pour les policiers et gendarmes sur le terrain.

Merci pour une connexion sécurisée aux systèmes d’information du Ministère de l’Intérieur, les agents peuvent consulter en temps réel les différents fichiers nationaux : personnes recherchées, objets volés, permis de conduire, etc. Autrement dit, plus besoin d’envoyer une demande par radio et d’attendre la réponse d’un collègue opérateur.

La photo apparente du terminal permet également de lire les bandes MRZ des titres sécurisés (carte d’identité, passeport, certificat d’immatriculation), qui indique également la durée des contrôles. L’apparition facilite également le suivi de l’opération tranquillité vacances grâce à une application dédiée à la cartographie des résidences concernées afin d’optimiser les tournées de surveillance.

Une application supplémentaire disponible sur la borne, nommée PVe (pour « procès-verbal électronique »), permettra aux agents de verbaliser directement les usagers pour certaines infractions punies par des amendes forfaitaires, comme les infractions routières ou l’usage de stupéfiants. Les procès-verbaux sont ensuite télétransmis aux serveurs nationaux pour une gestion automatisée des amendes.

Plus de 700 appareils dans le Tarn

Dans le département, les policiers nationaux des quatre circonscriptions « police » du Tarn (Albi, Carmaux, Castres, Mazamet) sont dotés de 265 bornes. « Le déploiement de ces appareils a démarré au début du mois de juin », a expliqué le commandant Fabre, chef de l’État-Major à la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP81). Du côté de la gendarmerie nationale, qui a reconduit l’apparition « NeoGend » 2, avec 472 bornes qui ont été déployées dans le Tarn.

Au niveau national, le ministère de l’Intérieur a entamé en mars dernier la distribution de 240 000 unités auprès des policiers et gendarmes. C’est la société française CrossCall, spécialisée dans la fabrication de smartphones ultra-résistants, qui a signalé l’appel d’offres lancé par l’Intérieur à son associé à Orange Business Services. Une première version des terminaux NEO a été lancée en 2016, avec les dernières fonctionnalités et un nom limité.

Le chiffrement des communications et la sécurisation des applications mobiles sont assurés par un opérateur interministériel rattaché au Secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale. D’autres applications sont en cours de développement et pourraient se rajouter sur le terminal au fil du temps, en fonction des besoins exprimés.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.