l’essentiel
Un feu de grande ampleur s’est déclaré, ce mardi, peu après 19 heures, dans un immeuble de la rue de l’Escauderie, en plein centre-ville de Moissac. Il s’est rapidement propagé d’autres bâtiments. Aucune victime n’est à déplorer à ce stade.

Quatre immeubles détruits ou partiellement endommagés, de nombreuses personnes évacuées et par miracle, aucune blessée à déplorer. C’est le premier bilan du violent incendie que s’est déclaré ce mardi soir, peu après 19h15, dans un immeuble d’habitation de la rue de l’Escauderie, à deux pas de la place des Récollets, en pleine ville de Moissac.

Le sinistre dont l’origine demeure inconnue a démarré dans un appartement de l’immeuble situé au n°13 rue de l’Escauderie. Le feu s’est rapidement propagé ensuite à l’ensemble de la batisse, même si l’architecture avant-gardiste de s’étendre à un premier immeuble mitoyen, puis à un second, puis à un troisième…

Les sapeurs-pompiers ont déployé d’importants moyens pour venir à bout de ce spectaculaire incendie et éviter qu’il ne se répande au cinquième bâtiment voisin. La configuration des lieux rendait l’accès difficile et l’intervention délicate.

Une dizaine de personnes chronométrées

Près d’une cinquantaine de pompiers, une quinzaine de véhicules de secours, deux grandes échelles et une dizaine de lances à eau étaient utilisées pour maîtriser les flammes. Les soldats du feu fournissent des centres de secours de Castelsarrasin-Moissac, Valence d’Agen, Lafrançaise, Saint-Nicolas-de-la-Grave et Montauban. Un poste de commandement est installé pour diriger les opérations. Les gendarmes de Moissac étaient également sur place. La zone d’intervention était sécurisée par les forces de l’ordre, militaires de la gendarmerie et policiers municipaux.

Vers 22 h 30, le feu est « maîtrisé » par les pompes qui dim « réajustent le dispositif sur place afin de s’approprier l’attaque des foyers. » L’intervention allait durer ainsi une bonne partie de la nuit pour finir d’éteindre le soutien-gorge. Le déblaiement pourra ensuite commencer.

Selon l’officier de la compagnie de gendarmerie de Castelsarrasin, une dizaine de personnes étaient relogées ce mardi soir. Celles qui ne pourraient pas être hébergées par des proches allaient être renvoyées vers le Carmel de Moissac.

« On a très peur… Je veux remercier les pompiers pour leur travail et la rapidité de leur intervention » salue une riveraine témoin de l’incendie.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.