l’essentiel
À l’ouverture du procès de Dylan Andreu lundi après-midi à Albi, les experts se sont succédé à la barre pour décrire le parcours de vie de l’accusé. Un jeune homme solitaire, passionné d’animaux et qui souffre de troubles psychotiques depuis son enfance, liés notamment à des agressions sexuelles qu’il a subies de la part de son frère aîné.

Le procès du jeune Dylan Andreu, 24 ans, s’est ouvert mondi après-midi devant la cour d’assises du Tarn à Albi. Il est accusé de « tentative de meurtre » pour avoir tiré à plusieurs reprises sur un pêcheur à Valdurenque le 15 août 2020.

Habillé d’un t-shirt et d’un bas de survêtement verts, ses longs cheveux blonds attachés avec une couette, il a répondu calmement et avec une voix de fausset aux questions qui lui étaient posées.

Lors de cette première journée d’audience, consacrée uniquement à la personnalité de l’accusé, les experts sont succédé à la barre. Enquêteur de personnalité, psychiatre et psychologue ont tenté d’apporter à la cour et aux jurés des éléments de compréhension quant à son parcours de vie « chaotique ».

Altération du discernement

Ils ont dressé le portrait d’un jeune homme solitaire, introverti, anxieux. S’il n’a pas de « maladie mentale diagnostable », Dylan Andreu souffre de déficiences affectives et de « troubles psychotiques » depuis son enfance. L’expert psychiatre indique qu’au moment des faits, cela a « altéré son discernement, sans abolition ni entrave du contrôle des actes ». Des faits que le jeune accusé ne dément pas mais dont il dit ne pas se souvenir et qu’il s’attaque avec un certain « détachement émotionnel » auprès de ses interlocuteurs. « Il ne cherche pas forcement des explanaciones, il ne se défend pas », ajoute l’expert psychologue.

C’est à l’école primaire, lorsqu’il avait 7 ans, que les troubles du comportement ont commencé. Pris en charge en milieu spécialisé, il a révélé être victime d’abus sexuels de la part de son frère aîné, qui a 7 ans de plus que lui. Ce dernier a été condamné en 2009 par un tribunal pour enfants. La même année, ses parents sont divorcés.

D’établissements spécialisés en familles d’accueil, souffrant d’un manque d’encadrement familial comme ont insisté ses avocats, Me Canadas et Me Raynaud De Lage, Dylan Andreu a finalement rejoint sa mère à l’âge de 15 ans à Beauvais, où il a arrêté sont soignés médicalement, car il vient s’installer à Valdurenque à partir de 2018.

Passionné d’armes à feu

Selon ce dernier, le quotidien du jeune homme, qui ne travaille pas, se résume alors à « sleep le matin » et à se promener l’après-midi avec son chien – dont il est inséparable – au bord de la Durenque. Il a décrit son fils aux enquêteurs comme un « passionné d’armes à feu », capable d’attraper des vipères à mains nues et qui aimait se masquer le visage avec une cagoule.

L’enquêteur de personnalité a expliqué à la barre que c’est son grand frère qui lui a transmis sa passion pour la chasse, la survie et les armes. Ils partaient s’entraîner en forêt et il lui a appris à chasser à l’arme blanche.

Un grand frère à qui Dylan Andreu a dit avoir « pardonné » ses actes incestueux. « C’est du passé. Il m’a toujours protégé. J’ai fini par lui pardonner, tout simplement », at-il expliqué au président Ratinaud.

Le deuxième jour d’audience, ce mardi, sera consacré aux faits qui se sont déroulés le 15 août 2020 au bord de la Durenque. La victime des tirs, assistée par Me Rénier, est un policier de Castres qui était en repos ce jour-là. Il viendra témoigner à la barre. La cour et les jurés entendront également ses collègues qui étaient venus lui porter secours, mais aussi le médecin légiste, l’officier de police judiciaire et l’expert balistique. Ensuite viendra l’interrogatoire de l’accusé.

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

  • Registre des morts : Une enquête de Kay Scarpetta
  • Etats de conscience élargie - Psychothérapie et chamanisme
  • Devenir psychologue
  • Accueillir les besoins psychiques de l'adulte vieillissant être en harmonie avec soi-même et les autres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *