l’essentiel
En plaçant son latéral gauche à droite et en offrant sa première titularisation à une doublure en pointe, l’entraîneur toulousain a innové. Pari gagnant puisque le Toulouse FC, qui reste sur une série de cinq retrouvailles sans succès, le match s’est incliné 2-0 face à l’Athletic-Club Ajaccien, le 1er janvier décembre, pour le décompte de la dix-septième journée du Championnat.

Un vrai faux-pied et du neuf en attaque. Pour la réception des Corses du Sud, Philippe Montanier a sorti de son chapeau – ou plutôt de son tableau noir – deux options qu’il n’avait pas encore testées en requête officielle au coup d’envoi. Derrière, il a déplacé son arrière habituel gauche Issiaga Sylla côté droit ; Devant, il a accordé sa confiance à Ado Onaiwu, qui n’avait jamais été aligné d’entrée cette saison. Explications.

SYLLA, le gaucher adroit(e)

J’ai répété en match amical contre Basaksehir (2-2) après un temps de jeu face à Galatasaray (1-2), lors de la phase de préparation à Antalya (TUR), au poste d’arrière droit, l’international guinéen aura été à son avantage devant l’ACA. Et même volontairement offensif.

« Je le sais depuis longtemps, rétropédale le coach des Violets, Issiaga a cette particularité assez rare pour un pied gauche de bien se débrouiller à droite. Il n’est pas gêné et l’a prouvé ce dimanche. Il nous avait déjà dépanné à Rennes à la sortie sur blessure de Kévin Keben. »

A lire aussi :
TFC – Ajaccio : la bonne histoire du jour

On n’a pas souvenir que le donné de l’effectif ait été passé par son vis-à-vis ou à tout le moins en difficulté pour protéger son flanc ; on se rappelle plus de lui, en vrai, aux avant-postes. Il aurait dû obtenir un penalty juste avant la mi-temps (44) pour une main décollée de Gonzalez sur sa reprise du… droit.

ONAIWU, retour vers le futur

C’est assez dingue mais notre feuille de statistiques est formelle : jusqu’à ce TFC-ACA, l’attaquant japonais Ado Onaiwu n’avait pas goûté aux joies d’un XI de départ ! Ce fut donc la surprise du chef, ce demande à 14 heures, au moment de la divulgation des compositions.

« Je trouvais qu’il était bien dernièrement à l’entraînement, justifie l’ancien technicien de la Real Sociedad, et on avait besoin d’énergie pour presser très haut et mettre de l’intensité. Thijs (Dallinga) avait fait beaucoup de jeu temps à Marseille, Ado avait un peu plus de fraîcheur. Et en numéro 9 a répondu présent dès l’entame. »

A lire aussi :
TFC – Ajaccio : Brecht Dejaegere et Rafael Ratao font la paire ! Découvrez les notes des Toulousains

J’ai impliqué indirectement sur le but du break de Dejaegere liberant l’espace au milieu belge après avoir plongé au premier poteau.

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *