l’essentiel
Festival des délits en Corrèze. Les Toulousains sont imposés avec la manière face à Troyes en inscription pas moins de six buts au terme d’une rencontre maîtrisée de bout en bout, ce samedi 9 juillet en début de soirée, à Tulle (6-1).

À Tulle, les Toulousains n’ont pas fait dans le détail. Une victoire nette 6-1 face à des Troyens empruntée physiquement.
Voici ce qu’il faut relever de la rencontre.

Pour Dallinga, sur révision

Le buteur hollandais avécu ses premières minutes avec le maillot violet. Une mi-temps avec l’équipe des jeunes précisément. More l’attaquant n’a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent. Un centre intelligence coupé au premier poteau et puis c’est tout. En manque de rythme, il n’a pas vraiment pu montrer l’étendue de son talent. revoir

Begraoui a régalé

Il avait envie de prouver à son entraîneur qu’il faudrait compter sur lui cette saison. Titulaire au poste d’ailier droit en l’absence de Nathan Ngoumou (il réprimande lundi), Yanis Begraoui à remettre une copie très propre hier. Très en jambes et inspiré dans ses dribbles, l’ancien Auxerrois était dans tous les bons coups à Tulle. Il a d’ailleurs signé are premier mais avec le maillot violet d’une frappe pleine d’adresse dans un trou de souris (2-0, 36e). Quelques minutes plus tard, il servait dans les meilleures conditions Dejaegere pour le but du 3-1 (45+1). Ils sont match aurait été parfait s’il avait conclu face au mais vide en début de première période. Plus la passe de Steve Mvoué était mal assurée. Une chose est sûre, il marque des points.

Haug calme, Dupé sort les parades

Le nouveau gardien Kjetil Haug n’a presque rien eu à faire. Impuissant sur le penalty trois bien lancé pour Ilic (2-1, 44e), le Norvégien n’a pas eu un arrêt décisif à faire hormis peut-être cette sortie des deux poings sur un coup franc peu dangereux. Pendant ce temps, en deuxième période, Maxime Dupé a réalisé trois arrêts déterminants et gardé son mais inviolé.

Il faudra compter sur Farès Chaibi

Il a signé pro en février dernier et a prouvé hier qu’il n’avait pas volé sa place. Le jeune attaquant placé sur l’aile gauche en deuxième mi-temps a fait passer un mauvais moment aux défenseurs adverses. Auteur de son deuxième mais tout autant de matches amicaux (4-1, 49e), il est aussi à l’origine du cinquième mais grâce à un débordement qui a mis dans le vent l’ensemble des défenseurs troyens (5-1, 51e ) . Mais au-delà de ses fulgurances dans la surface, c’est sa vision du jeu qui est intéressante. C’est simple, il voit tout avant tout le monde. Une belle promesse pour les Violets.

Healey, mise au point

L’intraîneur toulousain a dû assurer qu’il n’y avait aucun problème avec Rhys Healey, en référence à un article parau sur notre site le 6 juillet dernier. Nous avions écrit que l’attaquant n’était pas présent lors d’une réunion vidéo, Montanier a tenu à contribution quelques précisions : « Contrairement à ce qui a été dit, il assiste à toutes les séances sauf à celles que ne le concernant pas » , j’ai expliqué au coach qui souhaite que l’attaquant poursuive l’aventure avec le TFC. Healey quant à lui refuser une prolongation de la part du club.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.