l’essentiel
On ne change pas une routine ayant fait ses preuves. Cinq jours avant le match, je CO a eu hier le même emploi du temps que ceui qu’il a eu tout au long de la saison avec des matchs le samedi. Bien que Castres hier dimanche on serait cru lundi, sauf qu’au centre d’entraînement il y avait foule à l’invitation du club.

Bien sûr, ils ne pourraient rien y changer, mais hier au centre d’entraînement du Levezou, que ce soit du côté des supporters ou des joueurs, la satisfaction de se retrouver face aux Toulousains était manifestement sincère. La saison 2017-2018 avec les 3 victoires du CO face au Stade y comprend une mémorable en barrage sur la pelouse d’Ernest-Wallon est sans doute encore très présent dans les mémoires et encourage la confiance du public comme des acteurs. Pour étayer ce ressenti, avant le barrage, quelques craintes avaient été exprimées vis-à-vis de l’équipe de La Rochelle, annoncée très puissante. Bien évidemment David Darricarrère suivi de près le barrage entre Toulousains et Rochelais : « J’ai vu du très bon Toulouse, du très grand Toulouse, avec une très grosse équipe, présente dans tous les compartiments du jeu. Une équipe qui pourrait faire exploser le Champion d’Europe. C’est du très très costaud qui nous attend ». L’entraîneur de l’attaque castraise, ne veut surtout pas comparer ce barrage avec ce qui peut se passer à Nice : «Forcément cela ne sera pas le même match La Rochelle à une équipe différente de la nôtre. J’ajouterais que Toulouse est nettement supérieur à La Rochelle. Quand tu perds toutes les collisions et que tu es un peu fragile en défense, face au Stade Toulousain, ça ne pardonne pas. Les Toulousains ont vite pris le large, ensuite face à la défense toulousaine ça devenait très difficile de revenir pour les Rochelais».

Programme copieur-colleur

David Darricarrère affirme qu’il n’avait pas de préférence : « Nous avions à choisir entre le Champion d’Europe et le double champion de la saison précédente, c’est compliqué. De toutes les façons on savait qu’on aurait à faire à une grosse équipe. On savait, quoi qu’il arrive, qu’on allait avant quelque chose de très costaud. Soyez prêt en conséquence ». Pour cette semaine d’avant demi-finale le Castres Olympique ne change pas ses habitudes. Un copieur-coller, et la semaine a commencé comme un lundi hier dimanche. L’entraînement en opposition habituellement programmé le mardi aura lieu aujourd’hui, le repos du mercredi est au mardi et mercredi les Tarnais s’envolent direction Monaco où ils seront hébergés. : « On se prépare comme habituellement, face à La Rochelle cela aurait été pareil. Dans la préparation ce contexte face à Toulouse n’entre pas en compte. Ceci dit, je comprends que pour les supporters le fait de jouer contre Toulouse c’est une excitation supplémentaire». Le CO applique les recettes que lui ont assuré la réussite, est-ce que Toulouse fera dérailler Castres ? La question est juste jusqu’à vendredi soir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.