l’essentiel
Naturellement satisfaits de leur prestation en barrage face au champion d’Europe rochelais (33-28), samedi 11 juin dans leur avant d’Ernest-Wallon, les Rouge et Noir sont déjà focus sur la demi-finale que les attendent à Nice le week-end prochain contre le Castres Olympique. « On them know, à nous d’être prêts » dixit Ramos; « Il s’agit déjà de bien récupérer » d’après Dupont. Paroles.

Thomas RAMOS, arrière du Stade Toulousain :
« Il déjà de la fierté de parvenir à se hisser en demi-finale. Nous avions à coeur de gagner ce match à la maison, que l’on avait réussi à obtenir sur la dernière journée. On savait qu’un gros match nous attendait face à une très belle équipe. Même si on lâche deux essais lors des cinq dernières minutes, je crois que le contenu est positif, et on va pouvoir s’appuyer dessus pour préparer la demi-finale. Es soulage de gagner ce match face à La Rochelle qui a encore fait une grosse saison. Je pensais qu’aujourd’hui, c’étaient eux les favoris. Maintenant, on va prendre le premier du Top 14… À nous d’être prêts . Quand tu finis premier du championnat, « ce n’est pas anodin. On les connaît, ils nous connaissent, ça sera dur. Il va fallair bien récupérer. Mais on a très envie de remonter à Paris. »

Antoine DUPONT, demi de mêlée du Stade Toulousain :
« On s’est tous rendu compte que quand on monte en défense, on les choisis sont grandement facilités. On a eu des ballons de turnover, on n’a jamais été trop inquiétés. pass, mettre de l’intensité, et on a pris beaucoup de plaisir ce soir. Fêté ça. C’est toujours dur de rebasculer sur une autre compétition. Nous, nous étions concentrés sur ce barrage depuis plusieurs semaines maintenant, et déterminés pour aller jusqu’au bout. Ça s’est vu ce soir sur l’état d’esprit. Ce match face à Castres, on va le préparer en récupérant bien déjà, also en s’appuyant sur ce qu’on a fait ce soir, parce qu’il y a beaucoup de positif. Même s ‘il faudra enlever les dix dernières minutes… »

Romain SAZY, troisième ligne du Stade Rochelais :
« L’histoire se répète un peu. Ce soir, sur une bonne partie du match, ce n’est pas nous. C’est à l’opposé de ce qu’on a fait ces dernières semaines. C’est rageant. Ce match, on l’avait pourtant bien préparé, bien analysé. Mais on n’a pas joué notre rugby. Il ya beaucoup de regrets. L’objectif, c’est de gagner. On a gagné la Coupe d’Europe, on était en course pour un deuxième trophée : tu ne peux pas galvauder le Top 14. On avait encore faim. Physiquement, pourtant on était bien. Il ya quelque chose qui n’est pas passé. On se met en difficulté tout seul, on ressort mal de notre camp, on fait des fautes. Ce soir, ce n’était pas nous. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.