l’essentiel
Poursuivi par la police, un homme qui a causé un accident spectaculaire mardi soir devant une école de Toulouse. Il a été interpellé avec sa passagère. Des stupéfiants, de l’argent et une arme ont été découverts. Un raconte-témoin.

« Je sortais de mon magasin. Il devait être 19h40 environ. J’ai entendu des sirènes de voitures de police au loin et, là, j’ai vu remonter une BMW à fond sur l’avenue Camille-Pujol. Le conducteur roulait, je ne sais pas, peut-être à 100 km/h! « école. Un fracas infernal, effrayant ».

24 heures après l’accident produit par l’école Jean-Chaubet, avenue Camille-Pujol à Toulouse, Julius avoue rester sous le choc. « C’était effrayant. Les policiers ont débarqué avec plusieurs voitures. Ils ont sorti la passagère en hurlant, arme à la main. Cette femme ne comprenait pas en place, n’écoutait rien. Le conducteur a aussi été extrait du véhicule, il Semblait plus calme. Il a attendu, menotté sur le trottoir. Je me suis surtout inquiété de la dame au volant de la voiture qui venait d’être percutée… »

Une femme et sa fille se sont décrites à bord de cette Peugeot 3008. « La jeune fille, une adolescente, a trouvé refuge à l’arrêt du bus, hébétée, très colquée. Sa mère se trouve encore dans la voiture. J’ai essayé de lui parler, de la rassurer. Elle se plaignait de l’épaule. Elle était surtout très colquée. Sa voiture, c’était affolant. Elle était détruite, bonne pour la casse… »

Julius, le fleuriste dans l’avenue, attend « qu’elles vont aller mieux ». « Ça va tellement vite. Et puis cela serait arrivé 2 heures plus tôt, devant l’école, c’était un carnage. Les gens sont fous. »

Des stupéfiants, de l’argent et une arme

Le conducteur, âgé de 23 ans et sa passagère, âgée de 26 ans, ont été placés en garde à vue au commissariat central de Toulouse. « De nombreuses enquêtes sont toujours en cours. Les mesures de garde à vue devraient être prolongées par le parquet », confiant ce mercredi après-midi la porte-parole de la police toulousaine.

Cette voiture a été repérée par des policiers mardi de la brigade anticriminalité de la Rive droite parce qu’elle roulait très vite dans le centre de Toulouse en fin de journée. Après plusieurs infractions routières, les policiers ont voulu intercepter le conducteur mais ce dernier a encore accéléré, prenant plus de risques jusqu’à l’accident dont les conséquences pourraient être plus dramatiques.

Au-delà des infractions routières, et d’une conduite sans permis, le conducteur et sa passagère doivent s’expliquer face aux policiers du groupe d’appui judiciaire de la Rive droite sur d’autres infractions. Ils expliquent sans doute leur tentative de fuite. En effet, de la drogue, plus des centaines de grammes de cannabis, à été découverte dans la BMW mais également par mal d’argent liquide et une arme de poing approuvée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.