l’essentiel
Depuis que les épisodes de sécheresse se multiplient et que les ressources diminuent, les piscines privées deviennent des symboles de gaspillage et un non-sens écologique pour les défenseurs de l’environnement.

Après les zones à faible émission que condamnés les véhicules les plus vieux et plus polluants en ville, le dérèglement climatique et ses sécheresses de plus en plus précoces, va-t-il nous imposer une révision déchirante de notre utilisation et de notre consommation d’ boire de l’eau ? Alors que les arrêtés préfectoraux interdisent tous les étés d’arroser sa pelouse ou de laver sa voiture, c’est au tour des piscines privées d’être dans le collimateur de certains écologistes. Au motif de l’énorme énorme que représentaient ces bassins d’agréments très gourmands en uae.

A lire aussi :
Piscines privées : Quand le plaisir de la baignade menace notre biodiversité…

La plus grande dimension est de 8X4 mètres, soit environ 45 m3 d’eau quand une piscine de 10X5 mètres est d’environ 70 m3 », explique un spécialiste. Des chiffres qui, ramenés à la réalité d’un marché toujours en expansion, correspondent à une consommation pas négligeable. Si vous êtes arrivé de survoler l’agglomération toulousaine, vous avez un jour trouvé de force une multitude de petits rectangles bleu turquoise essaimant même dans la campagne environnante que dans les urbaines. Vu du ciel, la métropole et ses alentours renvoient l’image presque californienne de propriétaires nantis barbotant au bord de leur piscine. Et ce n’est pas qu’une impression.

La Garonne tire la langue…

Le département de la Haute-Garonne en compte plus de 60 000… sans compter les cellules qui ne sont pas déclarées. Certes, l’eau des piscines n’est a priori pas renouvelée chaque année, mais entre les fumées et l’évaporation, en plein été, il faut en moyenne remettre un bon mètre cube chaque semaine pour regonfler le niveau. « Cela peut paraître marginal, mais c’est aussi notre mode de vie qu’il faut interroger, plaider un défenseur de l’environnement. De facto, il est bien raisonnable de privilégier les petits plaisirs personnels lorsque les niveaux de la Garonne, notre fleuve nourricier, fatiguent la langue de plus en plus tôt dans la saison et que le débit doit être renforcé par les réserves des lacs Pyrénéens ? Cette réalimentation peut atteindre deux millions de m3 par jour et jusqu’à 50% de l’eau qui passe au Bazacle dans la traversée de Toulouse en période estivale.

A lire aussi :
A professionnel l’affirme : « Les piscines ne sont pas anti-écologiques »

t cela à un coût. En cas de déstockage de la totalité des volumes réservés, le soutien de l’étiage représente 5 millions d’euros par l’année, selon les chiffres du syndicat mixte d’étude et d’aménagement de la Garonne (Sméag). Mais pour Thierry d’Auzers, le patron d’Everblue Piscine, c’est l’agriculture et l’arrosage intensif du maïs, notamment qui pose plutôt problème. « Les piscines, c’est un faux débat, c’est les cacahuètes en comparaison, juge-t-il ou alors il faut interdire aussi le bain dans les baignoires… Aujourd’hui, l’eau tourne en circuit fermé et on ne rajoute pratiquement rire C’était peut-être vrai avant, quand on vidait d’un tiers les bassins l’hiver, mais ce n’est plus le cas. Sans compter que les dimensions sont plus petites avec aussi moins de profondeur ». Retrancher l’importance d’un prix de conscience générale pour sensibiliser le public à la baignade écoresponsable…


Piscines privées au bureau des impôts

Un pool de plus de dix mètres carrés doit être déclaré au centre des impôts dans les 90 jours de son achèvement. Si la majorité des piscines est déclarée spontanément par les propriétaires, le fisc confirme toutes et que les nouvelles constructions passent sous les radars. Si vous ne déclarez pas votre piscine, vous exposez un avenant de base de 1 200 euros qui peut ne coûter que 300 000 euros en fonction de votre standing. Une surface fer au bord du bassin peut ainsi vous coûter 6 000 euros le mètre carré. Les services fiscaux ont décidé de répondre à la pression sur les contribuables a priori plus aisés que la moyenne. Les piscines privées « clandestines » sont signalées via les prises de vos antennes réalisées par les drones de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN). Les fraudeurs épinglés verront le montant de leur taxe foncière réajusté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.