En raison d’un problème électrique impactant les lignes A et B du métro, les cellules-ci sont toujours interrompues dans leur totalité, ce jeudi 7 juillet.

Le réseau du métro toulousain a connu, ce mercredi 6 juillet, l’une des plus grosses pannes de son histoire, suite à un incident électrique dans le tunnel près de la station Patte-d’Oie. Dès le début de matinée, les lignes A et B ont été à l’arrêt. Tisséo Voyageurs, qui exploite les transports en commun de l’agglomération, visite, mercredi soir, une normale des deux lignes dès ce jeudi 7 juillet à 5h30, avant l’heure de pointe. Ce qui n’a pas été le cas.

« Un peu avant 9 heures, un arc électrique survenu sur la voie au passage d’una rame un peu avant la station Patte-d’oie sur la ligne A est à l’origine de l’incident et a généré un dégagement de fumée et la mise en sécurité complète du système. Cet incident a endommagé des câbles de liaisons sécuritaires dépendant du poste de commandement au pilotage des lignes A et B, une barre de guidage et un isolateur », explique Tisséo dans un communiqué.

Il y a des gens incommodés par le dégagement de fumée ont été pris en charge et ont pu distribuer un bilan effectué par les pompiers.

Des bus de substitution mis en place

Versez le ligne Avous pouvez prendre la ligne 14 qui relie Basso Cambo à Balma-Gramont.

Versez le ligne B, la ligne 34 est prolongée jusqu’à Ramonville. La ligne L6 est prolongée juste par l’Université Paul Sabatier. La ligne 29 de substitution (Grand Rond – Borderouge) après les stations La Vache, Trois Cocus et Borderouge.

Les équipes Tisséo sont en cours d’intervention et assurent « mettre tout en œuvre pour rétablir les deux lignes dans les meilleurs délais ».

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.