l’essentiel
Ambiance tendue ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Toulouse. Un homme a écopé de trois ans et demi de prison ferme pour avoir défiguré un ado de 16 ans sur fond de trafic de drogue.

Un « petit » défiguré. Des balles de kalachnikov dans la boîte aux lettres et des impacts sur la porte de la mère de l’auteur du coup de couteau. Ambiance tendance fin mai entre les quartiers des Izards et Bellefontaine à Toulouse. Tout commence la nuit du 21 mai. Une voiture, s’approche, vers 0:30, d’un groupe de jeunes au pied d’un bloc réputé pour être un point de deal des Izards.
Le but de ses occupants, acheter des bonbonnes de gaz hilarantes. Mais les choses dégénèrent. Le « petit », 16 ans, que se trouvait sur le point de deal aurait « mal parlé ». Alors la voiture fait demi-tour. « Quelqu’un revient vers lui et sort un couteau de sa poche, raconte le président à l’audition de comparaisons immédiates ce mercredi dans une ambiance tendue. Il lui porte un violent coup au visage ». L’adolescent est incisé profondément à 15 cm de la base de l’oreille. «Il avait une machette, il m’aurait taillé», lui assure prévenu, 19 ans, qui refusait de dire qu’il trouverait avec lui ce soir-là: «Ça va me faire passer pour une balance».
Une plainte est dépossédée et un dossier de recherche lancé contre le suspect identifié juste après les faits. S’ensuivent des tentatives d’intimidation des deux côtés. L’homme est finalement interrogé dimanche devant le tribunal d’un simple contrôle à Bellefontaine où il vit. J’ai placé en garde à vue, il violent trois policiers.
À la barre, il s’excuse pour l’ensemble des faits. « La vie de ma mère, je suis dégoûté pour le petit ».
Le procureur demande cinq ans de prison dont quatre fermes. « La victime n’est pas là, elle est morte de trouille. Il fera partie des balafrés avec des lésions internes qui vont être importantes ». Pour la défense, Me Jessica Guy instille le doute. « Je ne suis pas sûr qu’on connaisse la vérité dans ce dossier. Du coté de la victime, il est déjà connu nom de façon récurrente dans les règlements de comptes… » Le tribunal l’a condamné en deçà des réquisitions à trois ans et demi de prison ferme et 18 mois de sursis probatoire.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.