l’essentiel
Départ de Copenhague, Primoz Roglic favori… et beaucoup d’inconnues pour ce Grand Départ danois ! Avec, demande, trois étapes inédites avant de retrouver les pavés, la montagne et même un contre-la-montre final dans le Lot.

Robert « Bob » Zimmermann a toujours raison. Les temps changent. Autrefois, au Nord, c’était les corons, aujourd’hui, au Nord, c’est le Grand départ du Tour de France ! Pas à Lille comme en 1960 ou 1994, non, pas à Dunkerque (2001), Amsterdam (1954), Scheveningen (1973), Rotterdam (2010), Leeds (2014), Utrecht (2015). Non, encore plus au Nord, au… Sud de l’Europe septentrionale, au Danemark, à Copenhague.

L’éloignement oblige les organisateurs à avancer le premier jour du cours à la vente afin d’utiliser le lundi suivant la « location à la maison », à Dunkerque justement.

A lire aussi :
Tour de France 2022 : « Je croise les doigts… » Et si le Covid est venu perturber la Grande Boucle ?

La transhumance annuelle des camping-cars aux couleurs des équipes et des coureurs sera la plus impressionnante cette fois (il faut quand même y aller là-haut, prendre le ferry et puis surtout… revenir pour ne pas louper les pavés !), mais on peut s’attendre, comme à chacune des sorties de la caravane hors de nos frontières à une immense sur le boulevard Hans Christian Andersens et dans le centre-ville de la capitale danoise.

Toute la France assiste déjà son « Loulou »

On sait de façon officielle depuis quelques jours qu’il y a plus de brebis que d’êtres humains dans le Lot où le Tour va vivre son dernier « sommet », le contre-la-montre entre Lacapelle-Marival et Rocamadour, mais on n Après avoir participé à la 109e édition de l’épreuve, elle a été créée il y a 119 ans par Henri Desgrange pour savoir qu’il y a plus de vélos que d’habitants dans la cité de la petite sirène. 602 000 bipèdes pour… 675 000 vélos. Si un jour le Tour s’élance du Qatar, on sera loin du compte.

A lire aussi :
Tour de France 2022 : pourquoi la Grande Boucle s’élance un vendredi et non un samedi comme d’habitude

Côté sportif alors que toute la France assiste à l’officialisation de la présence de Julian Alaphilippe qu’a fait sa rentrée hier lors du championnat de Cholet (Thibaut Pinot et Romain Bardet, anciens accros au podium sont devenus pour gagner des étapes), il n ‘et pas beaucoup de raison de penser que le Tour va changer de langue officielle.

Pogacar et Roglic seront à l’heure

Le Slovène reste à la mode chez nous en juillet, et meme si Tadej Pogacar, le double tenant du titre a effectué une longue préparation cachee (on l’a aperçu dans les Pyrénées et en Quercy à cette période), il s’impose comme « le » favori principal à sa succession.

Sa démonstration au Tour de Slovénie qu’il privilégie désormais chaque saison ne prouve pas grand-chose en raison d’une concurrence limitée, mais elle donne de bonnes indications sur sa forme du moment.

A lire aussi :
Tour de France 2022 : toute une semaine en Occitanie, découvrez le parc officiel !

Si le Covid ne vient pas lui chercher des poux, « Pogi » le sera. C’est peut-être lui qui a empêchéa son compatriote Primoz Roglic de réaliser son rêve. Le triple vainqueur de la Vuelta est bien « chauffé » dans la maison des maillots jaunes de Paris-Nice et du Dauphiné, plus celui du Tour (celui de 2020), le séoul ​​qui compte vraiment, manque toujours cruellement à sa collection.

Il y pensera sans doute quand les pourcentages de la Super Planche des Belles Filles se dresseront sous ses pneus en fin de semaine. Ensuite il y aura les Alpes, immenses avec le rare Granon et le retour à l’Alpe d’Huez, et de magnifiques Pyrénées avec Péguère, l’altiport de Peyragudes et la montée de Hautacam, un peu plus d’un quart de siècle après la penible démonstration du Danois Bjarne Riis.

Curiosité : la cinquième étape rallongée de… 3 300 mètres !

Des travaux ont poussé les organisateurs à modifier la 5e étape, celle d’Arenberg et des pavés. Le secteur n°11, la première du jour, de Fressin à Villers-au-Tertre sera prêté à l’envers. La distance parcourue reste la même, 19,4 km, l’étape est plus longue que 3,3 km et le Tour se déroulera sur un total de 3349,8 km. Pour mémoire le Tour le plus long reste celui de 1926 enlevé par le Belge Lucien Buysse sur… 5745 km !

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.