En dehors du seul sport, ces JO ne sont devenus hors de propos que parce qu’ils ont été reportés en raison de la pandémie de covid-19, en raison du débat ouvert sur la santé mentale des athlètes à la suite du retrait de la gymnaste Simone Biles, avec le débat sur la sexualité en le sport ou le skateboard en tant que discipline olympique.

Les Jeux olympiques de Tokyo 2020 entreront également dans l’histoire comme les premiers à adopter l’incorporation du CBD en tant que substance légale dans les routines d’entraînement des athlètes.

Comme nous l’avons déjà signalé, l’Agence mondiale antidopage (AMA) a retiré le Cannabidiol de sa liste de substances interdites en 2018, une nouvelle qui a révolutionné le monde du sport de haut niveau.

A l’origine l’IBF (Fédération Internationale de Boxe) a été rejointe par d’autres géants comme la NHL (National Hockey League), la NFL (National Football League) et la MLB (Major League Baseball), bien que chacune ait ses propres règles de discipline sportive. Il existe des réglementations variables entre les pays ou les régions, des pas énormes semblent être faits en faveur du CBD dans le monde du sport.

De nombreux athlètes ont affirmé utiliser des produits riches en CBD, grâce à ses effets analgésiques et anti-inflammatoires, pour la récupération musculaire après l’entraînement, comme un soulagement efficace contre la douleur et l’anxiété et pour améliorer leur relaxation quotidienne, promettant ce remède naturel à la place de l’ibuprofène et les autres. Ce sont les composés chimiques qui entraînent un plus grand nombre d’effets secondaires pour le corps.

Comme l’a noté le comité d’experts sur la pharmacodépendance de l’Organisation mondiale de la santé, le Cannabidiol est un phytocannabinoïde (voir Annexe 1 : Extrait du 40e rapport du Comité d’experts sur la pharmacodépendance de l’OMS), n’est pas addictif et n’est pas nocif pour la santé. À ce jour, il n’y a eu aucun accident de quelque nature que ce soit lié au CBD.

Chaque jour qui passe, les pays et les organisations comprennent mieux tout le potentiel que le CBD peut apporter à la santé des gens et en termes d’amélioration des performances sportives, c’est une bonne nouvelle que nous ne cesserons de faire écho du côté CBD.


Sources

  1. Résolution du Comité d’experts de l’Organisation mondiale de la Santé sur la pharmacodépendance : La 40e réunion du Comité d’experts de l’OMS sur la pharmacodépendance s’est tenue du 4 au 7 juin 2018 au siège de l’OMS à Genève. Cette réunion était consacrée à l’examen du cannabis et de ses ingrédients.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *