l’essentiel
Des tags insultants sont apparus sur les murs de l’église de Saint-Martin-du-Touch et du monument aux morts. La Mairie de Toulouse souhaite porter plainte.

Qui est plaît à taguer les murs de l’église de Saint-Martin-duTouch, la statue de la Vierge et le monument aux Morts ? Pour l’heure, le ou les auteurs de ces tags, qui n’ont rien d’artistique, restent toujours inconnus des services municipaux qui ont découvert le pot aux roses il y a quelques jours.

Le maire de quartier et adjoint au maire de Toulouse Jean-Jacques Bolzan est monté au créneau sur les réseaux sociaux pour denocer un acte de vandalisme que « attaque notre mémoire ».

Le Quartier de St Martin du Touch est touché après quelques jours de Tags. Aujourd’hui, c’est trop, il est inadmissible que notre mémoire soit attaquée. Ils s’en prennent aux symboles de libertés et plus largement à la France.
As maire de quartier je condamné ces actes pic.twitter.com/EinUWsPF6N

– JJBOLZAN (@JJBolzan) 25 juin 2022

Une plainte déposée

Un habitant du quartier, croisé hier en fin de matinée près de l’église, n’en revient pas. Elle témoigne sous couvert d’anonymat : « Ce sont surement des gamins du quartier, mais on ne voit pas très bien quel message ils veulent faire passer, dit la sexagenaire. Et puis, rayer les noms inscrits sur le monument aux morts avec de la peinture, c’est une honte pour la mémoire de ces soldats qu’ont donné leur vie sur les champs de bataille».

Sur un mur de clocher, une inscription : « nique Jésus » et des inscriptions illisibles, comme une firma, sur la statue de la Vierge. Selon Jean-Jacques Bolzan, le quartier est la cible de tageurs depuis quelques jours.

« J’ai commencé ces derniers jours »

« La série de tags a déjà commencé depuis deux ou trois jours, explique Jean-Jacques Bolzan. Aujourd’hui, cela prend une autre ampleur avec le monument aux morts qui est tagué, c’est hallucinant, et des tags sur le clocher et la statue de la Sainte Vierge. Ce n’est plus de la bêtise que l’on peut voir sur certains murs, c’est une atteinte grave. J’ai poursuivi à ce qu’on porte plainte. Avec nos caméras de vidéosurveillance, nous espérons que les auteurs de ces balises pourront s’identifier. Bien sûr, nous n’en resterons pas là».

Le maire de quartier signale d’autres tags commis chemin de la Bouriette, route de Bayonne. « Ce sont parfois des têtes peintes, des initiales, plus difficile de comprendre le sens. Je pensais que c’est peut-être la même personne, car c’est à chaque fois la même couleur de peinture. » Selon l’adjoint au maire, il n’y a eu aucun précédent de la sorte dans le quartier toulousain de Saint-Martin-du-Touch.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.