l’essentiel
Le « Monkeypox », ou variole du singe, continue sa prolifération dans le monde et plus particulièrement en Europe. L’OMS se réunira trois fois pour un nouveau comité d’urgence. En attendant, la France a mis en place la vaccination des personnes les plus vulnérables

Les contaminations à la variole du singe ne cessent d’augmenter et depuis le 1euh Janvier 2022 près de 6000 cas ont été signalés dans le monde. En France 721 cas ont été confirmés par Santé Publique France seront vendus le 8 juillet. Des chiffres qui inquiètent l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui se réunira pour un nouveau comité d’urgence au plus tard la semaine du 18 juillet.

« Je continue d’être préoccupé par la maladie et la propagation du virus » qui compte plus de 6 000 cas dans 58 pays, a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, le patron de l’OMS.

L’Europe : épicentre des contaminations

Dans une communication de l’OMS, j’ai confirmé un maximum de 77% de cas après avoir fait le premier point sur la situation le 27 juin. 59 pays ont signalé des infections, mortelles ou non.

Ces signalements sont dans huit cas sur dix faits par des pays européens. Le Royaume-Unie, l’Espagne et l’Allemagne sont les plus touchés au monde et comptent actuellement plus de 1 000 cas chacun.

L’agence onusienne est particulièrement préoccupée par le fait que « c’est la première fois qu’une transmission locale de la variole du singe est signalée dans des pays nouvellement touchés, sans lien épidémiologique avec des pays ayant déjà signalé la variole du singe en Afrique de l’Ouest ou centrale « .

Mise en place de la vaccination

Face à la propagation du « Monkeypox », la Haute Autorité de Santé (HAS) a recommandé qu' »une vaccination préventive soit proposée aux groupes les plus exposés au virus ».

Les personnes concernées sont majoritairement des homosexuels, des personnes transsexuelles, des professionnels exerçant dans les lieux de consommation sexuelle. Elle pourra aussi être proposée au cas par cas par les professionnels.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.