l’essentiel
« Nous avons dépassé le cap des 50 000 vaccinations », a affirmé le ministre de la Santé, François Braun, lors d’une visite dans un centre de vaccination contre le singe variolique. Au total, 188 centres sont ouverts sur tout le territoire.

La vaccination contre la variole du singe progresse. « Le cap des 50 000 vaccinations a été franchi », rapporte François Braun, ministre de la Santé, après un article de franceinfo.

En visite à Montpellier (Hérault) dans l’un des 188 centres de vaccinations ouverts contre cette maladie, le ministre de la Santé et de la Prévention a affirmé que le plafond des 50 000 vaccinations avait été franchi lundi, « ce qui fait de la France l’un des pays au monde où l’on vaccine le plus avec les Etats-Unis’, ajoutant que la France était « aussi l’un des premiers à avoir mis en place la vaccination préventive et le seul à assurer cette vaccination de façon tout fait gratuite » .

2889 cas confirmés après le début de l’épidémie

Plus de 100 000 doses avaient été administrées dans la centaine de centres vendredi 19 août, a précisé Santé publique France. « Nous avons énormément vacciné et nous pouvons encore vacciner : nos 188 centres de vaccination sont prêts, ont des vaccins, nous avons la capacité de vacciner, il y a des places de vaccination disponibles dans l’ensemble de ces centres », a affirmé le ministre. Au total, 2 889 cas confirmés de variole du singe ont été reportés dans le pays depuis le début de l’épidémie, d’après le dernier bilan du 18 août de Santé publique France.

Après le début de la campagne le 11 juillet, la vaccination contre le singe variole est proposée par l’ensemble du territoire aux hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes et aux personnes trans déclarant des partenaires sexuels multiples, aux travailleurs du sexe et aux professionnels exerçants dans les lieux de consommation sexuelle.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.