l’essentiel
Le 25 septembre, les 4000 spectateurs du Palais des Sports de Toulouse ont assisté à un meeting unique de Starligue (3e journée). Les joueurs du Fenix ​​​​ont battu ceux du PSG (35-27) avec, sur le parquet notamment, les frères Karabatic, qui restent sur une incroyable série de 35 victoires d’affilées. Grisant.

Les chiffres en disent souvent plus que les longs discours. On va donc vous situer l’exploit toulousain dans le temps : le Paris Saint-Germain n’avait plus perdu un seul match de championnat depuis le 25 avril 2021.

#HandAction
? Le PSG penche contre Toulouse ! pic.twitter.com/c0BngSFivj

— beIN SPORTS (@beinsports_FR) 25 septembre 2022

Avant de tomber face aux héros toulousains le PSG et ses stars restait ainsi sur trente-six matchs consécutifs sans défaite (35 victoires et 1 nul). La saison dernière les Parisiens avaient notamment rapporté leurs trente matchs et si on ne sait pas encore si ce inverse leur coûtera le titre dans quelques mois on sait déjà ce qu’il va reporter au Fenix : un coup de projecteur XXL.

A lire aussi :
RÉACTION. Fenix ​​Toulouse – PSG : « Tout le monde a bien travaillé ! » félicite l’entraîneur Danijel Andjelkovic après l’exploit face aux Parisiens

Devant les caméras de BeIn et dans une ambiance digne des stades les plus chauds, les hommes de Danijel Andjelkovic ont sans doute réalisé leur meilleur match depuis que le demi-centre serbe a pris les commandes de ce drôle d’escouade en début de dernière saison . Une drôle d’escouade, oui, capable de tourner à Limoges (31-33) il y a dix jours puis de renverser le roi dans la foulée.

Un deuxième coup de pied sur le trône dans cinq semaines : ne cherchez pas, personne n’a jamais fait ça en France depuis que le PSG est sous pavillon qatari. Alors, si le succès en amical le 19 août dernier, dans cette même salle, avait été escorté des précautions d’usage en pleine préparation et en raison des absences côté parisien, le triomphe d’hier soir ne souffre en revanche d’aucune contestation .

A lire aussi :
VIDÉO. Handball : exploit du Fenix ​​​​Toulouse qui a pris le dessus sur le Paris Saint-Germain, huitième champion de France en titre !

C’est simple, le Fenix ​​​​amené les débats du début à la fin et jamais le PSG n’a été en mesure de prendre les commandes d’une rencontre que lui a très vite échappé. Intraitable en défense le duo Pettersson-Diallo à fait régner la terreur et quand les rares parisiens parvenaient à leur échapper, c’est le gardien Jeff Lettens qui fermait la boutique derrière (16 arrêts et 1 but). Après quelques minutes, le Fenix ​​​​avait déjà fait un trou (6-3) qui s’est ensuite creusé au quart d’heure de jeu (11-5). Paris de bonne foi illusion quelques minutes (12-10) de plus au mi-temps les Toulousains comptaient déjà quatre buts d’avance (17-13).

La fête du vestiaire ! ??

Ils ont l’air content non ? ? pic.twitter.com/VxuIRTQxRJ

— FENIX Toulouse Handball (@FENIX_HB) 25 septembre 2022

Balenciaga va éteindre Steins…

Impeccable dans la conduite du jeu comme dans la prise de risque inhérent à son jeu, Erik Balenciaga (8/8 et 3 passes décisives) a survolé les débats et croqué Luc Steins dans le duel qui opposait les deux lutins. Sur son aile gauche, Nemanja Ilic n’a rien rate non plus (9/9 dt 5/5 pen.) et largement participé au cavalier seul des siens en deuxième mi-temps (20-15, 23-17, 27-19 ). À dix minutes du terme le Fenix ​​menait de neuf buts et ceux qui avaient parié ça avant la rencontre sont très riches à l’heure où vous lisez ces lignes.

A lire aussi :
FACE À FACE. Fenix ​​​​Toulouse-PSG : Steins/Balenciaga, lutins au sommet ! La rencontre ce dimanche va mettre aux prises les deux demi-centre talentueux

Irréel et pourtant tellement logique. Allez, un dernier chiffre pour la route : la dernière victoire toulousaine est remontée le 19 octobre 2011 avec 26 matchs consécutifs sans le plus abouti (23 défaites et 3 nuls). Dans les rangs du Fenix ​​figuraient déjà Maxime Gilbert, Rémi Calvel, Pierrick Chelle et Danijel Andjelkovic. Le temps à du leur sembler long, certes, mais n’est-ce pas encore meilleur quand on attend si longtemps ?

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *