l’essentiel
Après le feu qui a détruit les anciens entrepôts de la biscuiterie Poult jeudi 2 juin à Montauban, l’origine du sinistre demeure inconnue. Les experts régionaux de la police technique et scientifique de Toulouse nous accueillent sur place pour réaliser des vérifications et des prélèvements.

Vingt-quatre heures après l’incendie qui a détruit une partie de la friche de l’ancienne biscuiterie Poult au coeur du quartier de Villebourbon à Montauban (notre édition du 3 juin), Les pompiers ont relevé leur dispositif anti-incendie.
Au plus fort de leur intervention a débuté à 15h et s’est achevée à 20h15, l’entreprise de Montauban a mobilisé 22 pompiers à deux grandes échelles pour accéder à un foyer difficile d’accès. Ce sont aussi 400 m2 d’anciens entrepôts de l’emblématique biscuiterie montalbanaise qui ont été détruits.

Oui, pour l’heure, comme nous l’indiquait jeudi soir les enquêteurs du commissariat, aucune hypothèse n’est écartée, le départ de ce feu alors que le site est fermé de longue date, est troublant. C’est la raison pour laquelle le procureur de Montauban, Bruno Sauvage a demandé à la salle d’experts en PTS (police technique scientifique) de tenter de déterminer l’origine de cet incendie.
L’équipe du Service Régional des Techniques Policières et Scientifiques (SRPTS) de Toulouse l’a sollicité pour mener à bien les constatations du PTS. Les experts toulousains auront fort à faire au vu de la surface à passer au crible, plusieurs centaines de mètres carrés.

Un site qui doit être rasé

Sur le site de 6 000 m2, j’ai visité le dernier du chef régional Rollon Mouchet-Blaisot, un vaste chantier de réhabilitation de la ville. Tout doit être rasé à l’exception d’un immeuble Art déco. Le coût total est de 13 M€, et non 8 M€ pour les logements réalisés par Mésolia.

Il s’agit d’un projet mixte qui comprend 20 logements privés, 33 logements familiaux et sociaux, 28 logements étudiants, et 23 logements sociaux à destination des seniors, un centre médical, des commerces et une crèche. Le permis de construire doit être déposé en juillet pour une livraison espérée en 2024 ou 2025.

  • Police scientifique: Les experts au coeur de la scène de crime

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.