l’essentiel
Un vol spectaculaire à eu lieu cette nuit dans le quartier d’Ancely à Toulouse. Un distributeur de factures à ce défoncé à l’aide d’un camion.

« On a compris une série de détonations vers 4 heures du matin. Puis un énorme engin de chantier à pris feu », a déclaré Violeta, une habitante du quartier. À quelques mètres de son appartement, une scène digne des films américains est conçue. Un camion pompe à béton est encastré dans le mur d’un distributeur de billettes. Les dégâts sont colossaux. « Des murs porteurs ont été touchés, tout pourrait s’écrouler d’une minute à l’autre. Personne ne doit approcher », prévoyait un policier, sur place pour délimiter un périmètre de sécurité.

Le ou les fautifs avaient préparé leur coup. Ce jeudi au petit matin, ils ont d’abord volé une voiture pour se rendre avenue d’Elche à Toulouse. Puis les deux individus ont lâché l’automobile pour se faufiler à l’intérieur de la cabine d’un camion pompe.

Ils n’ont eu besoin que de quelques secondes pour démarrer et prendre la direction du bâtiment de La Poste, secteur Ancely. À l’arrivée sur place, vers 4 heures du matin, le conducteur du véhicule a foncé en marche arrière vers le distributeur de billets. Une manœuvre spectaculaire effectuée pour voler l’argent de la banque. Pourtant, malgré l’ampleur des dommages, les auteurs n’ont, a priori, réussi à dérober aucun billet.

La Poste fermée jusqu’à nouvel ordre

Pour effacer leurs traces après cet échec retenu, les malfaiteurs ont ensuite mis le feu à leur véhicule, abandonné devant la banque. « J’ai cru que c’était notre immeuble qui brûlait. Quand je suis sortie sur le balcon, j’ai vu des hommes au milieu de la route. Cela m’a fait très peur », poursuit une voisine.

Les suspects auraient bénéficié de l’aide de complices, Vénus les a récupérés en voiture après les faits. Vers 6 heures, les équipes de la direction territoriale de la police judiciaire (DTPJ) effectuent leur tour rendu sur les lieux pour effectuer les premières vérifications. Ils devaient notamment exploiter les images de vidéoprotection. Dans le même temps, le parquet a ouvert une enquête. Les enquêtes sont confiées aux fonctionnaires de la Brigade de répression du banditisme.

En attendant d’en savoir plus, le bureau de poste est évidemment fermé. « Tant que le bâtiment n’est pas sécurisé, personne ne peut y entrer. Je ne sais pas si les malfaiteurs ont apporté un butin. En retour, ils n’ont pas touché aux courriers laissés dans les boîtes aux lettres. Ils ont été relevés et traités. Pour les colis et autres opérations, nous orientons les usagers vers le bureau de La Poste situé avenue de Grande-Bretagne », précise un porte-parole du groupe.

Le camion utilisé pour couler le corset est partiellement calciné.
DDM – Michel VIALA

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.