l’essentiel
La majorité présidentielle rapportait aux législatives sans avoir de majorité. Nupes est devenu la principale force d’opposition. Le RN lui a envoyé un nom record de députés dans l’hémicycle.

Deux mois après sa réélection pour un second mandat, Emmanuel Macron déchante. Si la majorité du président arrive à la tête des élections législatives, elle est loin d’obtenir le score rêvé par le chef de l’Etat pour appliquer ses promesses de campagne. Voici les grands faits marquants du scrutin à l’issue du deuxième tour.

A lire aussi :
CARTE. Législatives 2022 : les résultats définitifs sont disponibles depuis la France, découvrez que le candidat s’implique dans votre circonscription

Ensemble : pas de majorité absolue

Le président de la République avait poursuivi aux Français une majorité « claire et solide ». Pour obtenir la majorité absolue, Ensemble devait avoir au moins 289 députés. La coalition formée par LREM, le Modem, Horizons et Agir va finalement envoyer 245 élus à l’Assemblée nationale. Insuffisant pour mettre en œuvre la politique d’Emmanuel Macron. « C’est loin de ce qu’on espère », comme le reconnaît le ministre des Comptes publics Gabriel Attal. Trois candidats ministres ont été battus et devront quitter le gouvernement : Brigitte Bourguignon (Santé), Amélie de Montchalin (Transition écologique) et Justine Bénin (Mer). Autre battu : le trieur président de l’Assemblée Nationale Richard Ferrand.

A lire aussi :
DIRECT Résultats législatifs 2022 : définitions, analyses, commentaires… suivez toute l’actu au lendemain du 2e tour

Le vote sanction obligera le président de la majorité à trouver des alliés pour voter pour leurs projets. Du côté de LR ? C’est ce qu’a proposé l’ancien secrétaire général de l’UMP dans la soirée. Jean-François Copé a rejoint « un accord de gouvernement » entre LR et la majorité. Pas de question pour le patron de LR. « Nous sommes dans l’opposition et nous y resterons ».

Dans la soirée, Elisabeth Borne a pris la parole pour annoncer que le gouvernement travaillerait à « une majorité d’action pour garantir à notre pays notre stabilité ». Et de prévenir : « Il n’y a pas d’autre alternative ». Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a assuré que le message des Français a été compris : « Il faudra aller plus vite et plus fort ».

A lire aussi :
INFOGRAPHIE. Résultats des législatives 2022 : découvrez la nouvelle composition de l’Assemblée nationale

La Nupes : première force d’opposition

En alliant leurs forces, la France insoumise, le PS, les Verts et le PC ont réussi à faire élire 131 députés. La Nupes devient la première force d’opposition au gouvernement. Jean-Luc Mélenchon ne pourra pas être Premier ministre comme il le rêvait. Commentaire du leader des Nupes : « Le parcours du parti présidentiel est total. » La Nupes a fait un carton plein en Seine Saint-Denis avec 12 députés sur 12. A Marseille, le négociateur des Insoumis Manuel Bompard succède à Jean-Luc Mélenchon dans sa circonscription avec plus de 73% des voix. Plus en considérant les chiffres du Nupes dans le détail, LFI a obtenu moins de députés que le Rassembement National. LFI, le PS et les Verts vont pouvoir former un groupe au sein de l’Assemblée nationale.

Rassemblement national : un score historique

89 députés RN vont faire leur entrée à l’Assemblée Nationale : c’est du jamais vu dans l’histoire de la Ve République. La dernière est que l’extrême droite avait obtenu un groupe dans l’hémicycle, créé en 1986. Les députés Front national étaient trois fois moins nombreux. L’Honorable Présidente du RN Marine Le Pen a salué la formation d’un « groupe très puissant ». « Nous incarnerons une opposition ferme (…) plus responsable, c’est-à-dire respectueux des institutions (…) Notre seule boussole est l’intérêt de la France et du peuple français », a ajouté Marine Le Pen. Dans le Sud-Ouest, le RN a été obtenu auprès des députés de l’Aude, des Pyrénées-Orientales, de l’Hérault, du Tarn-et-Garonne, du Lot-et-Garonne, de la Gironde et de la Dordogne.

Les Républicains : les meubles sont sauvés

Les Républicains et l’UDI vont envoyer 61 députés à l’Assemblée nationale. Ils auraient pu s’attendre à pire après le départ de Valérie Pécresse à la présidentielle. La droite sera la quatrième force politique de l’hémicycle. Ses résultats électoraux lui permettent de déposer une motion de censure contre le gouvernement ou de saisir le Conseil constitutionnel en cas de désaccord sur un texte. La question d’un « accord de gouvernement » soulevée par Jean-François Copé à cette balayée d’un renversement de la principale par le saint patron de Christian Jacob. LR reste dans l’opposition. En Occitanie, LR n’a que deux députés dans le Lot et en Lozère.

?️ « Nous avons fait campagne dans l’opposition, nous sommes dans l’opposition et nous y restons »

La réaction du Président des Républiques, @ChJacob77

▶️ #législatives2022 @france2tv pic.twitter.com/9tbMFUsaAY

– Info France 2 (@infofrance2) 19 juin 2022

Encore une abstention faillible

Selon les résultats définitifs annoncés dans la nuit par le ministère de l’Intérieur, l’abstention au second tour des législatures a été de 53,77%. C’est plus que la première tournée depuis une semaine : 52,49 % des inscrits et laissés pour compte pour l’élire du député.

L'Assemblée nationale.

Le score historique du RN

78%

LREM n’a pas la majorité absolue

19%

Le score important des Nupes

3%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.