l’essentiel
Plus de 3,5 millions d’euros seront injectés par le groupe MSD Santé Animale sur le site après leur rachat.

Ici, les fesses sont là mais après 21h30. Sur place, un bâtiment de l’usine Chevillot, spécialisé dans le marquage et la santé pour animaux, est en proie aux flammes. L’action efficace des secours a permis de sauvegarder les outils de production et d’éviter la propagation au bâtiment contigu de la Ressourcerie.

L’usine Chevillot, un des fleurons industriels albigeois, est aujourd’hui la propriété du groupe MSD Animal Health et compte 105 employés. Leur avenir est à présent en sursis.

Plusieurs millions d’euros de pièces

Son directeur est resté sur le site presque jusqu’au matin. Il a quitté, hier soir, après avoir motivé l’équipe de nuit. Une demi-heure après, l’était de retour. « Les sapeurs-pompiers ont fait un super travail. Ils ont réussi à protéger l’utile de production, unique au niveau du groupe. L’importante, c’est de pouvoir rapidement reprendre l’activité », concède Jean-Jacques Destoumieux en poste après 30 ans à Albi. « Je peux-être déjà 10 % du site qui est détruit, mais sur les magasins, c’est près de quatre millions d’euros de produits qui sont partis en fumée. ne peut plus recevoir une seule commande. »

Même si plus de 3,5 millions d’euros sont disponibles, il est injecté par le groupe MSD Santé Animale sur le site après leur rachat, les incendies importants feront l’objet d’une restructuration. Des réunions doivent avoir lieu dans l’après-midi pour envisager l’avenir du site au sein du groupe. « Nous organisons tous une réunion avec tous les salariés le lundi matin, afin de faire le point à deux sur la suite et commenter nos allons réprimander le travail », a conclu Jean-Jacques Destoumieux.

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *