À Viozan, la boulangerie Duprat : une tradition familiale gersoise

Pour trouver la boulangerie Duprat, il faut s’enfoncer dans la campagne astaracaise, au sud du Gers. Dans le village de Viozan, la bâtisse qui abrite le commerce était autrefois le lieu de référence de la commune. Benoît Duprat, 38 ans, raconte : « C’était le cœur de vie du village : les gens venaient laver leur linge, il y avait la première cabine téléphonique, le moulin fournissait l’électricité des villages aux alentours ».

Le charme de l’authenticité perdure au beau milieu de la ferme, où se cache la modeste boulangerie. Son frère Romain, 33 ans, ajoute : « C’est un endroit atypique. Des fois, il y a des touristes qui s’amusent à se prendre en photo devant la cheminée de notre ancien four à bois ».

Cette boutique se transmet dans la famille depuis un siècle au minimum. Les deux frères, tombés dans le pétrin depuis petit, n’ont pas eu de mal à trouver leur vocation. En décembre 2016, ils reprennent la boutique familiale.

La boulangerie Duprat est désormais animée chaque matin par les deux frères. Un quotidien qui n’influe pas sur les relations entre les deux hommes. Le secret repose peut être dans la séparation de leurs missions au sein de l’établissement.

« Avant, il n’y avait qu’une sorte de pain car il y avait aussi les activités de la ferme à côté, donc notre père n’avait pas le temps de faire davantage. Nous, on s’est diversifié, on produit une dizaine de sortes de pain, des pâtisseries (week-end). Le chiffre d’affaires a été multiplié par trois ou quatre », se félicitent les frères. Cette bonne santé économique a permis au duo d’embaucher un apprenti et un livreur pour les épauler.

Mais au fil des années, les Duprat se sont bâti une renommée au-delà du village, dans toute la vallée astaracaise. Leur travail est reconnu et récompensé par trois fois par le prix du meilleur tourteau. La spécialité de la maison fait des émules et s’exporte jusqu’à Colomiers, aux portes de Toulouse.

Assurer une cinquième génération en revanche, n’est pas une obsession pour les frères Duprat. Sans « héritier » pour le moment, ils ne sont pas pressés d’ouvrir le dossier de la passation.

Et voici la source pour plus d’infos.

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *