l’essentiel
Les orages violents annoncés par Météo France, ce samedi, ont fait une victime à Rouen. Les précipitations, la grêle et le vent ont traversé comme prevu de nombreuses régions. Le vignoble du Gers a souffert.

65 départements en alerte orange pour les orages, c’était du jamais vu en France. Les orages ont effectivement traversé de nombreuses régions, accompagnés de fortes précipitations, souvent de grêles et de grêles imposants et de fortes rafales de vent. Dans la soirée, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé la mobilisation de 690 pompiers sur 705 interventions en France. Gérald Darmanin tiendra une conférence de presse à 9 heures du matin.

Une femme tuée à Rouen

Les orages ont fait une victime à Rouen : une femme d’une quarantaine d’années. Alors qu’elle était dans la rue, elle a été portée par une vague d’eau, projetée au sol et traînée sur 70 mètres environ. Coincée sous une voiture, elle n’a pas pu se soulager et elle est décédée. « Des témoins l’ont vue tomber, l’ont vue dévaler la pente, mais ils n’ont rien pu faire », explique un dans riverain Paris Normandie. « L’eau c’était impressionnant, je n’ai jamais vu ça », raconte une autre riveraine. Le député LaREM de Seine-Maritime Damien Adam évoque « un véritable torrent d’eau » dans la rue où la victime a perdu la vie. Plusieurs communes ont été inondées en Normandie : en Seine-Maritime ou en Eure-et-Loir.

Une maison frappée par la foudre en Seine-et-Marne

La foudre est tombée sur une maison, samedi soir à Nanteuil-lès-Meaux en Seine-et-Marne. Des vidéos sur les réseaux sociaux montrés sont toit ravagé par les flammes.

Le vignoble d’Armagnac fortement endommagé

Dans les Landes et dans le Gers, ce sont les orages du vendredi soir qui ont fait d’importants dégâts. Ils ont touché le vignoble d’Armagnac où la vigne a été « hachée » et « saccagée ». Les viticulteurs ont ramassé des grêles de plusieurs centimètres de diamètre. « Sur une estimation comprise entre 4 et 5.000 hectares de vignes touchées, et le plus grand nombre de milliers d’hectares de cultures impactées dans le Gers », indique le président de la Chambre d’agriculture du Gers, Bernard Malabirade. Un vrai coup dur pour le vignoble d’Armagnac qu’avait déjà subi le gel au printemps. A Labastide-d’Armagnac (Landes), sa mère Alain Gaube pensait avoir perdu entre 70 et 90% de ses vignes. « Par terre, il y a une grande partie des feuilles et des raisins. Les raisins qu’il reste (sur la vigne) sont déjà marron, ils sont morts ». La collection 2023 est en péril.

A lire aussi :
Intempéries dans le Gers : « Je pensais que j’ai perdu 100% de la collecte de mon exploitation »

40 000 festivaliers évacués en Ile-de-France

A raison des orages, les concerts de la deuxième journée du festival « We love green » à Paris ont été annulés ce samedi soir. 40 000 personnes ont dû être évacuées dans le bois de Vincennes. Il est correctement déterminé par les organisateurs. « L’évacuation de 40.000 festivaliers s’est déroulée dans le calme », ​​a indiqué Marie Sabot, créatrice et directrice du festival, ce samedi soir, sud BFMTV. Les festivaliers seront remboursés.

5000 foyers privés d’électricité

Sur la France entière, 5000 foyers étaient privés d’électricité samedi soir, selon Enedis. Aucune région n’est plus touchée qu’une autre, le temps est trois localisé.

Des orages moins forts samedi soir dans le Sud-Ouest

En Aquitaine et en Midi-Pyrénées, les premières heures ont commencé à retentir dès la fin de l’après-midi au pied des Pyrénées. C’est entre 21 heures et 1 heure du matin qu’ils ont été les plus forts notamment sur l’est de Toulouse, dans le Lauragais ou dans le Lot. A minuit dans la nuit de samedi à dimanche, aucun dégât important ne nous avait été signalé. Un bilan doit être tiré dans la journée ce dimanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.