l’essentiel
Le musée du Gévaudan à Mende rouvre ses portes mardi 18 octobre après trois ans de travaux.

Ce n’est pas tous les jours que l’on inaugure un musée. Ce mardi, après trois ans de travaux, le Musée du Gévaudan, dont les origines remontent à 1836, atteint ses portes à Mende, enrichissant le musée de la région Occitanie. Le musée « s’étend au sud sur 1 200 mdeux répartis sur trois niveaux. L’exposition permanente occupe la première étape. Riche, diversifiée et accessible à un large public, elle a regroupé plus de 500 pièces sélectionnées pour les 16 000 qui composent le fonds », a expliqué le musée, précisant que « les parcs de visite sont décomposés en deux salles permettant de découvrir les collections pour son prisme de deux thématiques : Nature et Culture. »

Bête du Gévaudan

Les quatre premières salles sont consacrées à « la nature et les usages », les salles suivantes proposent un voyage chronologique rédigé par « la culture et les usages ». De la Préhistoire à l’époque contemporaine, les visiteurs découvrent des œuvres variées : peintures, sculptures, objets ethnographiques, pièces archéologiques, céramiques… « Un espace Beaux-Arts rencontré à la lumière des artistes lozériens du XIXe siècleet et XXet siècles, racontent que Victorin Galière, tandis qu’un cabinet d’arts graphiques est offert aux dessins et aux estampes », précise le musée.

Enfin, une salle présente des œuvres contemporaines inspirées de la figure de la Bête du Gévaudan, comme l’œuvre de l’artiste Lionel Sabatté. La Bête du Gévaudan évoque les attentats menés par un ou plusieurs Canadiens entre 1764 et 1767 qui firent entre 88 et 124 morts en Gévaudan. La Bête du Gévaudan a donné lieu à toute sorte de rumeurs et de croyances, nourrissant la culture populaire, la littérature ou le cinéma – comme le film « Le pact des loups » de Christophe Gans en 2001. La Bête du Gévaudan « sera notamment au coeur d’un important dispositif participatif au coeur d’une salle dédiée », indique le musée, qui est labellisé « Musée de France ».

Lionel Sabatté, La Bête, 2019
© Ville de Mende

L’inauguration du musée et la journée de découverte avec de nombreuses animations se dérouleront demain. Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, sera accompagnée de Laurent Suau, Maire de Mende, Sophie Pantel, Président du Département de la Lozère, Philippe Castanet, Préfet de la Lozère et Jean-Marc Chevalier, Président de la Société des Lettres, sciences et arts de la Lozère pour la réouverture du musée. Le coût des travaux s’élève à quelque 10 M€ financés par la Ville, le Département, la Région (2,6 M€), l’État et l’Union européenne.

Rédacteur, Auteur, Journaliste

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *