l’essentiel
Pour faire face aux absences de professeurs, l’Éducation nationale a recours à des contractuels formés de façon express.

Selon l’Education nationale, 4 000 professeurs manquent pour la rentrée scolaire 2022. Au niveau national, ce sont environ 17% des postes qui sont passés pourvus dans les premier et second degrés. Des enseignants contractuels sont actuellement formés, en quelques jours seulement, afin de lutter contre les éventuelles absences devant les elèves. La Dépêche du Midi vous expliquez comment ils sont recrutés et formés.

Comment sont-ils recrutés ?

Les candidats aux postes d’enseignants dits « Contractuels » ont pu s’appliquer auprès des diverses académies en France, pour tenter de crocher un poste à la rentrée. Chaque rectorat dispose d’une application pour la gestion des candidatures du contrat nomme Acloé, comme l’écrit sans midi. Il y a quelques jours j’ai examiné le CV du candidat, s’il est retenu par un lieu de spectacle ensuite après l’inspection académique.

Pendant le mois de juin plusieurs sessions de « job dating » ont également été organisées dans différentes académies. La session d’embauche mise en place par l’académie de Versailles avait d’ailleurs provoqué de nombreux commentaires. Pour comprendre la fonction du type de recrutement, un confrère de BFMTV s’est glissée dans la peau d’une candidate. Après trente minutes de divertissement, le journaliste s’apprête à proposer un post.

Quels diplômes sont demandés ?

De la maternité au lycée toutes les candidates doivent être titulaires au minimum d’un BAC+3, donc d’une licence par exemple, et posséder une vierge judiciaire. Pour les professeurs des écoles (maternelle et primaire), les candidats ne doivent pas nécessairement être spécialisés.

Ont-ils une formation particulière ?

Jusqu’aux derniers jours avant la rentrée, les 3 000 contractants recrutés suivent une formation express, en quatre ou cinq jours. Chaque académie est chargée de décliner le programme et la formation pour leurs contrats.

En plus des matières et de la pédagogie liées à l’enseignement, ils se penchent sur des cas pratiques relatifs à l’école. À savoir, le fonctionnement de celle-ci, les règles dans l’établissement ou lors des sorties scolaires, la pédagogie à adopter en cas de difficulté avec un élève, les relations avec les parents d’élèves et le directeur de l’établissement.

J’ai interrogé sur son sujet mardi sur RTL, le ministre de l’Éducation nationale pour tenir à préciser les choses : « Nous formons les enseignants contractuels, il n’y a pas que quatre jours, nous les suivons tout au long de l’année ».

Il aussi j’ai affirmé que « la grande majorité des professeurs contractés pour laisser enseigner l’année dernière, plus 80% d’entre eux. Le volume d’enseignant contractuel reste faible, il est un peu plus élevé dans certaines disciplines. »

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.