l’essentiel
Après un long périple après Paris, les cadets du Sporting Union Agenais, nouveaux champions de France Gaudermen, ont été accueillis à la descente du train, ce samedi après-midi, par des supporters enthousiastes. L’heure est désormais de savourer ce bouclier.

Le train en provenance de Pris via Toulouse ne s’est pas encore arrêté, ce samedi 25 juin, peu avant 16 heures. Les premiers chants fusent sur le quai. Plusieurs dezaines de supporters – inconditionnels des «bleu et blanc» – ont sonné la mobilisation pour accueillir comme il se doit les nouveaux champions de France, après leur performance de la veille, en finale du championnat de France.

A lire aussi :
Rugby / Renversants et magistraux, les cadets Gaudermen du SU Agen sont champions de France !

Les portes à peine ouvertes, les cadets Gaudermen, avec leur médaille autour du cou, ne cachent pas leur surprise devant ce Comité d’accueil convivial. Quelques drapeaux et bien sûr des chants pour saluer comme il se doit ce titre ramené du Stade de France. Et les agents de la SNCF d’arborer un large sourire avec ces belles images.

Les champions de France ont été accueillis par des supporters à la gare.

La présence de l’adjoint au maire

Sur le quai de gare, Alain Klajmann, adjoint au maire en charge des sports, est présent, accompagné de sa collègue Marie-Claude Iachemet. « C’est fantastique ce qu’ils ont réalisé. Ils portent haut Agen. C’est une victorieuse amplement méritée», déclare l’agenais en félicitant l’encadrement et en échangeant quelques mots avec Pierre-Etienne Bord, le président de l’association.

A jeunes champions, mobilisation des jeunes supporters

A jeunes champions, mobilisation des jeunes supporters

Devant la gare, les cadets ont pris la pause comme pour immortaliser ce moment particulier. « La nuit à été courte. Ils ont voulu profiter du spectacle hier soir puis après il a fallu rentrer à l’hôtel. Ce matin, le réveil a sonné à 6 heures pour aller prendre le train à 8 heures », a déclaré Gilles Cochis, le gérant de l’Agenais.

A la gare, drapeaux et chants pour accueillir les cadets agenais.

A la gare, drapeaux et chants pour accueillir les cadets agenais.

A lire aussi :
Rugby / Les cadets Gaudermen du SU Agen ont reçu le bouclier des mains de Bernard Laporte

La fête est lancée

Revenus sur leurs terres, les jeunes capables de laisser éclater leur joie. La promesse d’une belle troisième mi-temps. Pour cela, passé temps à perdre. La délégation à pris le chemin du cœur de ville et du M&Moi. Non sans présentateur farouchement « leur » bouclier. Une errance part pour les passants.

«On va profiter maintenant», ajoute Gilles Cochis alors que ses protégés sont lancés dans une liesse générale sous le regard admiratif de nombreux dézaines de supporters rassemblés devant l’établissement du centre-ville.

Le bouclier est bien arrivé à Agen

Le bouclier est bien arrivé à Agen

Concert de klaxons, aussi, de la part d’automobilistes qui apportent leur contribution à cette liesse comme on les aime. L’heure de savourer tout simplement.

De retour à Agen, les jeunes ont pu débuter les festivités.

De retour à Agen, les jeunes ont pu débuter les festivités.

Rédacteur, Auteur, Journaliste | Plus de publications

Gabriel Durant est un journaliste et écrivain français spécialisé dans la région Occitanie. Né dans la ville de Perpignan, Gabriel a toujours été passionné par l'histoire, la culture et la langue de la région. Après avoir étudié la littérature et le journalisme à la Sorbonne, il a commencé à écrire pour le site web Vent d'Autan, où il couvre un large éventail de sujets liés à l'Occitanie. En plus de son travail de journaliste, Gabriel est également un romancier accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.